Affaire Port de Conakry : le syndicaliste Cheick Chérif Touré transféré à la maison centrale

Lle syndicaliste représentant de la CNTG au Port Autonome de Conakry, Cheick Chérif Touré est transféré ce mercredi, 19 Septembre 2018 à la maison centrale de Conakry. Il a été  accompagné par  son avocat Me Béa, le responsable syndical du Port de Conakry Cheick Chérif Touré passera sa première nuit à la sûreté urbaine de Conakry.

Crise à la Cour Constitutionnelle: « C’est la première étape de Tripatouillage de la constitution…», dixit Dr Ousmane Kaba

Depuis Paris la capitale française où il suit l’actualité de son pays à la loupe. Dr Ousmane Kaba à travers nos confrères des grands gueules, s’est exprimé ce mercredi, 19 Septembre 2018 sur la crise qui mine actuellement la Cour Constitutionnelle où presque l’ensemble des conseillers de l’institution sollicitent la destitution de Kèlèfa Sall, Président de ladite Cour Constitutionnelle.

HAC: le Directeur du Bureau de presse a reçu ce mercredi le nouveau chef service de la Communication de la Gendarmerie

Le nouveau Chef service de la Communication de la Gendarmerie, Adjudant Chef Tamba Sékou Kamano, ici à gauche sur photo, a été reçu ce mercredi, 19 septembre 2018, par   le Directeur du Bureau de presse de la HAC, Mr Yamoussa Touré. Le remplaçant du Colonel Mamadou Alpha Barry était venu se présenter et demander en même temps la bénédiction de la Haute Autorité de la Communication afin d’atteindre la mission qu’il lui a assigné par ses chefs hiérarchiques.  

Kaloum: les policiers empêchent le juge d’Instruction Diawara de mettre pied au tribunal

Le ridicule ne tue pas dans ce pays. Ce mercredi, 19 Septembre 2018, un acte insolite s’est produit au tribunal de première instance de Kaloum. Le juge d’instruction Mohamed Diawara, à peine de rentrer d’une formation en Allemagne, sur les instructions du procureur, a  été empêché par les policiers d’accéder dans son bureau. Pourtant, le rôle du juge d’instruction est très important.  C’est lui qui est chargé de traiter des dossiers, de voir si tels ou tels dossiers doivent être transmettre à l’audience. 

RDC : Jean-Pierre Bemba va faire appel de la peine prononcée par la CPI

Le président du Mouvement de libération du Congo (MLC) va faire appel de la peine d’un an de prison et de 300 000 euros d’amende prononcée lundi 17 septembre par la Cour pénale internationale (CPI) pour subornation de témoin, a annoncé à Jeune Afrique son avocate Melinda Taylor.

Le JT du 18/09/2018 de la RTG Koloma

Audition de Cheick : les travailleurs dispersés à coup de gaz lacrymogènes.

Regroupés devant les locaux de la direction nationale de la police judiciaire où ils s’opposaient au déferrement de leur secrétaire et demandaient au TPI de kaloum, mais aussi demandaient la sa libération, les travailleurs du port autonome de Conakry viennent d’être dispersés à coup de gaz lacrymogènes par les forces de l’ordre.

Education : le SLECG menace de boycotter la rentrée prochaine

La rentrée scolaire prévue pour le 03 octobre prochain risque d’être incertaine. Le SLECG (Syndicat Libre des Enseignants-Chercheurs de Guinée), dirigé par Aboubacar Soumah a annoncé ce mardi 18 septembre 2018, qu’un avis de grève sera déposé sur la table du gouvernement à partir du 23 septembre qui sera suivi par une grève générale illimitée à partir du 3 octobre.

Cour Constitutionnelle : les forces sociales de Guinée apportent leur soutien à Kèlèfa Sall

Les forces sociales de Guinée, pour prouver leur détermination face à la tentative de destitution des conseillers de la Cour Constitutionnelle à l’encontre de Kèlèfa Sall, Président de ladite institution, une équipe de société civile guinéenne a rencontré Kèlèfa Salle ce mardi, 08 Septembre 2018, pour lui prouver leur soutien dans le conflit qui l’oppose avec les huit conseillers. Cette équipe était composée d’Abourahamane Sano de la PCUD, Sékou Koundiano de la Cellule Balai Citoyen et autres collègues de l’organisation.

Ousmane Gaoual à propos de la Cour Constitutionnelle: « il y a des rebelles à l’intérieur de l’institution... »

Malgré la condamnation des juristes, les activistes de la société civile et des hommes politiques,  on a l’impression que les huit (8) conseillers veulent s’opposer au peuple de Guinée ; ils comptent réellement mettre en place un nouveau Président à la tête de la Cour Constitutionnelle. Face à la crise dans laquelle la Cour Constitutionnelle est plongée, depuis quelques temps maintenant, le député Ousmane Gaoual Diallo s’est exprimé aujourd’hui sur cette question. Le député pense que, ces conseillers sont sûrs de quelques choses, du soutien du Chef de l’Etat et du gouvernement.

Barreau de Guinée: « Kèlèfa Sall reste membre de l’institution », dixit Me Mohamed Traoré

Comme annoncer, le barreau de Guinée était devant la presse ce mardi, 18 Septembre 2018 à Conakry, pour donner sa position face à la crise au sein de la Cour Constitutionnelle. Mais, comme il ne cesse de préciser, le barreau est du côté de la légalité dans cette affaire. En tout cas, c’est de cela que le président du barreau de guinée, Me Mohamed Traoré vient de prouver, au cours de la conférence de son institution.

Le JT du 17/09/2018 de Espace TV/En savoir plus sur lematinguinée.com

TPI de Kaloum : le procès du gouverneur Mathurin renvoyé au 1er octobre prochain.

Poursuivi pour abus d’autorité et entrave au droit de manifester par les Forces sociales de Guinée, le procès du gouverneur de la ville de Conakry, le colonel Mathurin Bangoura a été reporté de nouveau au 1ere octobre.
Ce report fait suite à l’absence du prévenu et ses avocats. Selon l’avocat de la partie civile, Me Salifou Béavogui. « Le tribunal vient de prendre une décision redoutable contre le gouverneur de la ville de Conakry.

AG du port autonome de Conakry : « Notre objectif c’est l’annulation purement et simplement de ce faux contrat Turque ». Dixit Cheick Touré

Les travailleurs du port autonome de Conakry ont tenu ce lundi 17 septembre 2018, leur assemblée générale dans les locaux de la direction générale du port.

Cour Constitutionnelle: OGDH constate la domestication des institutions en Guinée

A travers une conférence de presse, dont le thème était  ‘’Position de l’OGDH sur la crise à la Cour Constitutionnelle’’  tenue ce lundi 17 Septembre 2018 à Conakry, le Président de l’Organisation Guinéenne des Droits de l’Homme, Elhadj Hamidou Malal Barry a fait comprendre aux hommes de média, qu’il y a trop de domestication des institutions ces derniers temps en République de Guinée.

Madiana : une grandiose manifestation programmée ce jeudi

Aucune solution n’est trouvée encore de la crise que traverse la préfecture de Mandiana, suite à la manifestation des jeunes du vendredi dernier où un manifestant a été tué avec une balle réelle. En tout cas, c’est cette nouvelle que nous venons d’apprendre ce lundi matin de la part du deuxième porte-parole des manifestants Abdoulaye Diallo, qui  développait la situation prévaut maintenant dans

Madiana : une grandiose manifestation programmée ce jeudi

Aucune solution n’est trouvée encore de la crise que traverse la préfecture de Mandiana, suite à la manifestation des jeunes du vendredi dernier où un manifestant a été tué avec une balle réelle. En tout cas, c’est cette nouvelle que nous venons d’apprendre ce lundi matin de la part du deuxième porte-parole des manifestants Abdoulaye Diallo, qui  développait la situation prévaut maintenant dans

Dubréka : Installation Kountigui de la Base Côte Mamoudou Soumah émaillée d’incidents

Comme indique un communiqué, le Kountigui de la Base Côte version Mamoudou  Soumah devait être installé ce lundi, 17 Septembre 2018 à Kagbélen, au siège de l’UDG de Mamadou Sylla, dans la commune de Dubreka. Mais, très malheureusement, cette installation n’a pas eu lieu. Selon notre reporter, il y a eu un incident qui s’est produit pendant que les choses rentraient en ordre.

Manif à Mandiana : un mort et six blessés graves (Témoin)

Un mort et plusieurs blessés  graves et des dégâts matériels importants, c’est le bilan de la manifestation des jeunes de Mandiana  ce vendredi  14 septembre 2018. CES  jeunes en colère dénonçaient  le non respect des promesses du Président de la République,  qui se résume par le manque d’infrastructures routières dans leur préfecture notamment sur l’axe Kankan-Mandiana. Selon notre témoin que  nous avons joint au téléphone ladite manifestation été réprimée par les forces de l’ordre.

Le JT du 16/09/2018 de la RTG Koloma/En savoir plus sur lematinguinée.com

Pages

La parole à ceux qui font l'actualité