Les Sierra-Léonais choisissent leur président lors d’un second tour à suspense

Quelque 3,1 millions d’électeurs sierra-léonais ont commencé samedi à choisir leur nouveau président pour un second tour très indécis entre l’héritier du président sortant et le candidat du principal parti d’opposition, arrivé de peu en tête au premier tour.

Financement libyen de la campagne de Sarkozy : qui sont les protagonistes ?

L'ex-président Nicolas Sarkozy a été mis en examen, mercredi, dans l'enquête sur le financement de sa campagne présidentielle de 2007 par la Libye de Kadhafi. Retour sur les principaux protagonistes "libyens" dans cette affaire.

L'élection présidentielle en Sierra Leone/Un second tour prévu le 27 Mars

Le candidat du principal parti de l’opposition en Sierra Leone, Julius Maada Bio, a légèrement devancé celui du parti au pouvoir, Samura Kamara, lors du premier tour de l’élection présidentielle du 7 mars et un second tour aura lieu le 27 mars, a annoncé mardi la Commission électorale nationale (NEC).

Trump limoge Rex Tillerson, remplacé par le directeur de la CIA Mike Pompeo

Donald Trump a annoncé, mardi, sur son compte Twitter, qu'il limogeait le secrétaire d'État Rex Tillerson. Ce dernier est remplacé par le directeur de la CIA Mike Pompeo. Gina Haspel est, elle, la première femme nommée à la tête de la CIA.

 

Les élections générales en Sierra Leone: pas de résultats, mais des partis revendiquent leur avance

Freetown - Les deux principaux partis sierra-léonais se déclaraient chacun "confiant" vendredi dans une avance significative aux élections, dont les premiers résultats partiels se faisaient attendre, 48 heures après le vote.
De son côté, la mission d'observateurs de l'Union européenne (UE), dans une "déclaration préliminaire", a salué "jusqu'à présent un processus électoral transparent, crédible et bien organisé", ainsi qu'une campagne généralement pacifique, mais a déploré "une considérable augmentation des intimidations et des actes de violence dans la dernière semaine".

Un proviseur camerounais punit ses mauvais élèves avec une "caravane de la honte"

"Honte à moi", ou encore "Voici où le retard et l’absentéisme m’ont conduit" : un proviseur de lycée dans la ville de Bafoussam, à l’ouest du Cameroun, a récemment contraint ses élèves qui ont reçu de mauvaises notes à porter des pancartes humiliantes. L’objectif ? Inciter ses éléments "paresseux" à se mettre au travail.

Pages