Aboubacar Soumah menace : «Pas d’ouverture tant qu’on obtiendra pas gain de cause par rapport aux 8 millions…»

C’est bien Aboubacar Soumah, secrétaire général du SLECG qui menace à quelques jours seulement avant la rentrée des classes en Guinée. C’était à l’issue d’une réunion que le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (Slecg) a tenue ce mardi. Entre autre de points qui ont été au centre des discussions, la récente sortie du

Premier ministre qui a signifié qu’il est impossible d’accéder à la demande du SLECG,  de porter le salaire de base des enseignants à huit millions de francs guinéens. Face à cette situation, Aboubacar Soumah n’a pas tardé pour réagir. Lisez un extrait de sa réaction.
«Nous avons dit que compte tenu de la déclaration du Premier ministre par rapport au non payement des huit millions et du fait qu’ils sont en train de créer d’autres syndicats dans le but de nous contrecarrer, les membres de nos structures à la base décident qu’il n y aura pas d’ouverture tant qu’on n’obtiendra pas gain de cause par rapport aux  huit millions que nous avons demandés», indique le Secrétaire Général, Aboubacar Soumah.
Bangoura Younoussa