Affaire Cashew Holding : Le colonel Tiégboro répond au collectif d’avocat de cette société.

24 heures après être accusé d’abus de pouvoir, par le collectif des avocats de cashew holding, le colonel Moussa Tiégboro Camara en marge d’une cérémonie de présentation d’un groupe de trafiquants  présumés d’armes  de guerre a répondu à ces accusations du collectif d’avocat de la société de noix d’acajou.

Le colonel Moussa Tiégboro Camara dira  « Je voulais vraiment demander à ce que les avocats ne se réunissent pas encore en collège pour aller faire des points de presse pour défendre leurs intérêts et non l’intérêt public. Parce que l’intérêt public doit être défendu, on doit se mettre au-dessous de l’intérêt général. L’intérêt égoïste c’est bon, mais ce qui est meilleur c’est la défense des intérêts de tous les citoyens, et nous sommes là pour ça. Peu importe ce qui va se dire, nous sommes dans un Etat de droit, je prie Dieu que les gens ne se constituent pas encore en collège pour aller défendre des choses comme ça. Et c’est sûr que demain ou après-demain vous (journalistes) serez appelés encore à la maison de la presse pour aller dire que les Tiegboro, ils ont arrêté encore des armes pourquoi ils ont fait ça. Quand on ne connait pas les attributions d’un département, on se méfie, sinon on rentre dans des erreurs. Je pense que la loi sera dite à ce niveau, et moi je ne rentre pas dans des débats contradictoires, parce que c’est un débat vain, c’est un débat nul »
Le colonel précise aussi que  rien ne l’empêchera d’arrêta  sa mission « C’est une guerre pour nous, la guerre est déclenchée et la mission va continuer quels que soient les bruits, quelles que soient les subversions. Le point de presse qu’ils ont fait hier, c’est une subversion, c’est pour démotiver. Mais, les gens n’ont rien compris, moi je suis un officier supérieur, je n’obéis qu’à ma hiérarchie ! Et, quand je commence ma mission, si je suis ordonné je vais jusqu’au bout quels que soient les obstacles à franchir, c’est ça le militaire, combattre jusqu’à la dernière gouttelette de sang, vaille que vaille même sans moyens. Ça veut dire que la mission continue conformément à la vision du président de la République pour faire en sorte que les guinéens soient protégés partout où ils sont, que les étrangers qui viennent en Guinée soient protégés, que les investisseurs soient protégés, nous sommes là pour ça ».
Alphonse Y