Assemblée nationale: Cheick Touré de l'UFR et Mohamed Bakary Keita installés dans leurs fonctions de député.

C'est désormais chose faite, Cheick Cherif Touré  suppléant du  député uninominal  de l’UFR  à  kaloum  a été officiellement  installé dans ses fonctions de député uninominal de kaloum , ce vendredi 05 octobre 2018, par le président de l’assemblée nationale honorable Claude kory kondiano , ce  a l'occasion de l'ouverture de la session ordinaire de l’année 2018 dite session budgétaire des lois 2018.  Il remplace Baidy Aribot qui est appelé à d’autres fonctions.

En effet, c’est  dans  un courrier  adressé au président de l’assemblée nationale  signé par le  premier vice président de l’UFR Abdoulaye Sylla  qui a demandé  l’installation de Cheick Touré dans ses fonctions.
Ce courrier qui a été lu par l’honorable Davide Camara, premier secrétaire parlementaire   où il est écrit que   «  Par décision du bureau exécutif national du 20 novembre  2015, l’UFR avait exclut pour des raisons motivées et fondées M. Cheick Touré du parti. La décision de  l’intégration de M. Cheick Touré a été prise par le bureau exécutif national au cours de la réunion qu’il a tenu le mercredi 09 septembre 2018. Cette décision fait suite à des démarches entreprises à cet effet par M. Cheick Touré lui-même. Tirant les conséquences de cette nouvelle situation, l’UFR conformément à l’article 123 aliéna du nouveau code électoral vous demande de bien vouloir installer M. Cheick Touré à l’occasion de la session parlementaire dans ses fonctions député uninominal de kaloum. »
Du côté de l’UFDG  dans un courrier signé du vice-président  de l’Union des Forces démocratiques de Guinée Dr Fodé Oussou Fofana   adressé  à l’honorable Claude Kory Kondiano indique que «   relatif à la vacance de siège  suite au décès de feu honorable Aboulaye Bailo diallo, j’ai l’honneur de  porter  à votre  connaissance que M. Mohamed Bakary Keita économiste inscrit 28eme sur la liste nationale de l’UFDG est désigné pour le remplacer ».
Quant à Cheick Touré il faut le rappeler, qu’il était le secrétaire général de la délégation syndicale du port autonome de Conakry,  qui dénonçait le contrat de concession du port par la société turque qui a été arrêté,  avant d’être  emprisonné.

Alphonse Y