Association des greffiers de Guinée: Un greffier conteste sa légitimité.

Quelques minutes après la rencontre du président de l’association des greffiers de Guinée avec dit-il  des greffiers des différents tribunaux du pays,  Tamba Ouendeno, greffiers au tribunal de première instance de Mafanco  vient taper sur la table pour non seulement contester la légitimité de l’association et de son président, mais  aussi précisé que M. Bandiou Doumbouya a rencontré plutôt  des élèves et non des greffiers.

 «  M Doumbouya n’a pas tenue  la rencontre avec les greffiers, il a tenu cette rencontre avec les élèves qui n’ont même pas encore fait la formation théorique. Tous les greffiers observent le mot d’ordre de grève, tous les greffiers sont à la maison. Cette réunion est sans effet car pour preuve tous les tribunaux de Conakry mêmes  ceux de l’intérieur du pays respectent ou observent  le mot d’ordre de grève à la lettre », a déclaré le greffier Tamba Ouendeno
Poursuivant ses  dénonciations ou contestations, Tamba Ouendeno conteste la légitimité  de l’association y compris son président « Il n’est pas président de l’association des greffiers. L’association des greffiers de Guinée selon l’article 2 de l’arrêter d’agrément il n’existe plus maintenant d’association. Pour preuve, l’article2 de l’arrêter d’agrément de l’association des greffiers de Guinée dispose que 6 mois avant l’expiration de l’arrêt provisoire. Nous devons renouveler mais c’est subordonner  par le dépôt d’un rapport au ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation. Et déjà ,l’arrêté date du 22 juin 2014, donc, 22 juin 2017  c’est fini, parce que l’arrêter dit que si on ne renouvelle pas  ça veut dire l’association va mourir sur le plan juridique. Donc, juridiquement parlant, M.Doumbouya ne peut pas réclamer de quelque chose qui n’existe, donc, il n’est plus président  »
A rappeler que, ces greffiers réclament le paiement effectif des indemnités et les primes de tous les greffiers.
Alphonse Y