Clôture du Forum National des Droits de l’Homme /l’UE et le système des Nations Unies s’engagent à la Guinée…

Devant les partenaires de la Guinée dont le Système des Nations Unies et Search For Common Grund, les travaux du Forum National des Droits de l’Homme sont achevés ce vendredi à Conakry devant plusieurs invités et représentants des différents départements ministériels. Pendant trois jours, les participants ont échangé sur les questions relatives aux violations des Droits de l’Homme en Guinée, pour enfin élaborer  la Lettre Nationale de Promotion et de la Protection  des Droits de l’Homme, qui sera présenté au gouvernement guinéen dans les jours à venir pour son adoption très prochain à l’Assemblé Nationale.

Au terme de trois jours de travaux, au nom des partenaires de la Guinée pour ce processus,  le directeur pays de Seach For Common Grund, Kouala Oumarou  a indiqué dans son allocution que,  ce Forum a poussé une réflexion pour l’élaboration   d’une lettre de politique nationale de promotion et de Protection des Droits de l’Homme en Guinée. Selon le directeur pays, ce Forum vise à faire une politique afin de  faire une approche et mettre en place sans doute une assurance à un succès réel de protection et de respect de Droits de l’Gomme en Guinée ; aider à diminuer  la frustration des violations des droits de l’homme en Guinée, pour ne citer que ceux-là.  Au terme de son intervention, Mr Kouala Oumarou a remercié les participants pour avoir accordé un  intérêt particulier à ce Forum.
Dans cette optique, la représentante de l’Union Européenne a, au nom de son sœur du Système des Nations  Unies, indiqué que leurs institutions s’engagent à accompagner la Guinée pour la mise en place le plan de développement durable, l’amélioration de la qualité de soins et de santé pour tous, la lutte contre l’immigration illégale…     
De son côté, Alhouseiny Thiam, Secrétaire Général du ministère de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté, représentant de Mr le ministre dudit département, a indiqué que ce Forum s’achève avec beaucoup d’intérêts. Selon lui, quatre priorité ont été axé à savoir,  l’éducation de base, des droits civiques, droits à la vie, la liberté de presse et  la vie de chacun etc. pour le secrétaire général, il faut dans les jours à venir, que chacun ait le droit à l’accès à l’eau potable, combattre toutes discriminations, il faut faire la promotion des femmes, les enfants doivent avoir une éducation saine. Voilà quelque sorte les aspects qui ont été échangé pendant ces trois jours de travaux.
Il a par ailleurs félicité son ministre, pour avoir initié une politique de lettre nationale des droits de l’homme, qui sera présenté aux autorités et, une fois que cette lettre soit adopté, une sensibilisation des citoyens sera organisé dans tout le pays afin chaque puisse désormais respecter ses droits en Guinée.
Younoussa Bangoura pour lematinguinée.com