CNTG-USTG/Gouvernement : toujours pas de solution sur la réduction du prix du carburant

L’inter central CNTG-USTG a quitté hier lundi sur la table de négociation sans entendre avec le gouvernement sur la réduction du prix du carburant à 8000GNF à la pompe. Au sortir de cette rencontre tenue au ministère de la Fonction Publique, le syndicat a décidé qu’il ne va plus revenir sur la table de négociation, si jamais le prix du carburant par litre n’est pas revu à la baisse par le gouvernement.

« Tant que le gouvernement ne revient pas sur sa décision,  réduire le prix du carburant à 8000GNF, nous n’irons plus à la table de négociation ». C’est la nouvelle annoncé à la bourse du travail, par Mamadou Mansaré,  après l’échec de négociation entre les représentants du syndicat et le gouvernement. Cette décision a été vivement applaudie par les camarades syndicaux présents à la rencontre.
Le secrétaire général adjoint de la CNTG, Mamadou Mansaré  a fait part à la base les propositions faites par le gouvernement, en termes de mesures d’accompagnement. Selon Mamadou Mansaré, le gouvernement est sur sa position en maintenant ces 10 000 GNF. Il souhaite que, nous discutions sur des mesures qu’il nous  propose. Entre autres de ses mesures, pour un petit temps ; il souhaite mettre Conakry Express en marche, ils vont mettre 50 bus en marche  et ensuite, ils vont mettre 50 autres bus en marche, pour assurer le transport aux guinéens.

Bangoura Younoussa