Conakry : Me Chaick Sacko se réjouit de l’atelier sur la sixième journée de l’OHADA en Guinée

Le ministre d’Etat, ministre de la justice garde des Sceaux, Me Cheick Sacko a ouvert ce mercredi, 11 juillet 2018 à Conakry,  les travaux de la sixième journée de l’OHADA. Et, pendant trois jours des experts des Etats membres de cette organisation vont échanger sur le thème : ‘’Droit OHADA : Solution  du Recouvrement Efficace des Créances’’.

Le ministre d’Etat, ministre de la Justice Garde des sceaux se réjouit de la tenue des travaux de la sixième journée de l’OHADA à Conakry. Parce que, le problème de contentieux des créanciers est très récurant dans notre pays.
« Je me réjouit d’avoir présidé ce matin l’ouverture de l’atelier sur la sixième journée de l’OHADA en Guinée. Quand on ne va pas à l’OHADA, c’est l’OHADA qui vient à vous. Notre pays a été beaucoup en retard mais, on a rattrapé ce retard, concernant cette problématique de l’OHADA. Notamment, en termes de contentieux. Le thème de ce matin ‘’ ’Droit OHADA : Solution  du Recouvrement Efficace des Créances’’, c’est tout un programme. Il ya beaucoup de contentieux en Guinée, qui finisse devant la Cour d’Arbitrage d’Abidjan. Il est important que les acteurs judiciaires guinéens, que la société économique guinéenne, les banquiers guinéens, puissent maitriser cette loi pour faire valoir leur défense  pour défendre leur intérêt. Non seulement au près des juridictions nationales mais surtout, devant la juridiction d’arbitrage d’Abidjan. Donc, le recouvrement des créances est très important aussi en matière d’investissement dans notre pays. Quand une entreprise nationale ou étrangère a beaucoup de créances qui n’ont pas pu récupérer, ça met en mal  cette banque. Donc, la problématique c’est aussi apportée des solutions ; trouver des solutions à ces types de contentieux », indique Me Cheick Sacko, ministre d’Etat, ministre de la Justice Garde des sceaux, dans son discours.
Bangoura Y pour lematinguinée.com