Conakry ville propre : les occupants illégaux des sites des regroupements d’ordures invités a quitté les lieux

Dans une lettre circulaire adressée aux  Ministre d'Etat, Ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement,  Ministre de l'Administration du Territoire et de la Décentralisation,  Ministre de la Ville et de l'Aménagement du Territoire, du Gouverneur de la ville de Conakry ; le ministre de l’hydraulique et de l’assainissement invités occupants illégaux des sites des regroupements d’ordures invités a quitté les lieux dans un bref délai.

 Par ailleurs, il précise qu’à ce jour, certains de ces sites ont fait l'objet de vandalisme, de bradage et d'occupation illégale de la part des personnes physiques ou morales privées.

Selon la lettre circulaire,  cette décision intervient pour répondre aux exigences des deux entreprises professionnelles retenues sur appel d'offres dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle stratégie de professionnalisation de la gestion des déchets solides et PME.

C'est pourquoi déclare le ministre papa Koly «  il est demandé à tous les occupants de ces sites de point de regroupement, de libérer les lieux avant le 15 juin 2019. Passé ce délai, des opérations de déguerpissement seront engagées avec l'appui des unités mixtes Police et de la Gendarmerie ».

A cette occasion, Papa Koly Kourouma  invite les responsables locaux de Conakry à tous les niveaux pour procéder à une large information et sensibilisation de la population sur la nécessité de respecter l'existence de ces points de regroupement, maillon important pour l'assainissement de la ville de Conakry « également apporter un appui pour   l'identification de nouveaux sites de points de regroupement : a- 6 sites pour Dixinn ; b- 6 sites pour Matam ; c- 8 sites pour Ratoma ; d- 11 sites pour Matoto ».

Alphonse Y