Concession du port : cette réponse du syndicat du port au ministre Aboubacar Sylla.

Tout serait parti le weekend dernier quand le ministre des transports Aboubacar Sylla, lors de l’assemblée générale de son parti  tenue à son siège s’en est pris au syndicat des travailleurs du port qu’il a traité d’inexpérimentés et manipulés.

Ce lundi 10 septembre 2018,   réunis à la bourse du travail après être dispersé à coup de gaz lacrymogène par les forces de l’ordre à la direction du PAC, les syndicats à leur tour par la voix  de Cheick Chérif Touré, secrétaire général du syndicat des employés du PAC, a aussitôt répliqué aux propos tenus par Aboubacar Sylla.
 Lisez «Il ne faut pas écouter Aboubacar Sylla. Son comportement, on appel ça de l’infantilisme administrative pas la maturité administrative. Les conditions dans lesquelles il a signé ce contrat c’est de façon illégale. Son cas ne nous étonne pas parce que ce n’est pas un fait nouveau pour nous. Partout où il est passé, il a causé des dégâts financiers. C’est un caméléon, Un tribun  politique de l’opposition qui vient maintenant porter le manteau de la mouvance présidentielle pour être tribun politique du pouvoir. Au niveau interne, quelqu’un qui vend les biens propres de ses parents, quand on lui donne les biens de l’Etat, il va les vendre sans état d’âme. Dans les années 90, ce sont eux qui ont bradé les unités de privatisation ici, c’est la même chose qu’ils veulent faire au port qui est un patrimoine national. C’est la même chose qu’ils veulent faire au port qui est un patrimoine national qu’on ne vend pas, qu’on ne met pas en concession..».
Alors on se pose la question de savoir si le ministre Aboubacar Sylla va de nouveau les répondre dans les jours qui suivent.
Balla Yombouno