Congrès électif FGF : la commission d’éthique sollicite la démission des membres de la commission électorale et celle recours (copie)

La commission électorale et celle recours, après leurs échecs dans l'organisation du congrès électif de la fédération guinéenne de football est aujourd’hui sur toutes les lèvres. La commission d’éthique dirigée par le président Amadou Tham Camara, pour le bien du football guinéen sort du silence et demande aux membres de ces deux Commissions (Electorale, Recours) de rendre le tablier. C’est d'ailleurs une piste que souhaite plusieurs observateurs à ces commissions en charge des élections.

Voici la copie de la commission d’éthique :

A Messieurs les Présidents de la Commission Electorale et de la Commission Electorale de Recour

Messieurs les Présidents,

Suite à la lettre de la FIFA du 17 mai 2021 relative aux « Elections du Comité Exécutif de la Fédération Guinéenne » et au courrier de T'Association Sportive de Kaloum du 19 mai 2021, transmis ce jour, ayant pour objet « Protestation tenant lieu de récusation de la Commission Electorale et la Commission Electorale de recours, et demandant la récusation de tous les membres de vos deux commissions. Vu les nombreux dysfonctionnements et manquements juridiques, les violations des Statuts et du Code Electoral, constatés dans le processus électoral du Comité Exécutif.

Vu les conflits d'intérêts relevés et signalés par la Commission d'Ethique avant l’élection de vos deux Commissions.

 

En vertu du devoir que me confère la charge de Président de la Commission d'Ethique, gardienne des valeurs morales de notre Institution, je vous demande de prendre la mesure immédiate suivante pour sauvegarder la stabilité de la Fédération Guinéenne de Football :

-Démissionner individuellement et collectivement, afin de permettre au Comité Exécutif de convoquer une nouvelle assemblée Générale pour la mise en place d'une nouvelle Commission Electorale et d'une nouvelle Commission Electorale de recours.

Cette solution permettra d'aplanir les divergences actuelles paralysantes et évitera les litiges et recours

 

dont feront inévitablement objet toutes vos décisions futures, quelles que soient leurs pertinences.

Veuillez accepter, Messieurs les Présidents, l’expression de ma sincère considération.

Le Président : Amadou Tham Camara