Cour d’appel : les membres du FNDC et Cie obtiennent la mise en liberté provisoire.

Après quelques  heures de débats entre la défense et la partie civile, le  juge Mangabouba Sow comme l’avait sollicité les avocats de la défense a mise en liberté provisoire les membres du FNDC et Cie pour la reprise du procès le 05 décembre prochain.

L’artiste et politique Elie Kamano et le général de l’UFR Badra Koné ont aussi obtenu la liberté. Dès après cette annonce, c’était la joie non seulement pour les avocats, mais aussi des militants  et quelques parents des prévenus.

Il faut aussi rappeler  qu’Abdourahmane Sano, Sékou Koundouno, Ibrahima Diallo et Cie sont poursuivis pour “manœuvre et acte de nature à compromettre la sécurité publique et occasionner des troubles graves à l’ordre public” et ont été condamnés à de lourdes peines en octobre dernier. 

 

Alphonse Y