Dubréka : Elhadj Sékhouna appelle les fils de la Basse Côte à unité…

Dans la joie, le Kountigui de la Basse Guinée Elhadj Sékhouna Soumah,  a tenu ce samedi à Toumania (Dubéréka) une concertation avec les filles et fils de la Basse Côte. Avec un unificateur, Elhadj Sékouna Soumah a invité les filles et fils de la Basse Guinée à unité. Entre autres présents, le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana, Fodé Bangoura du PUP, Malick Sankhon du CNSS, tous  autour du thème quel avenir pour la Basse Guinée.

C’est en langue de la localité (soussou)  et devant une foule imense que, le Kountigui de la Basse Guinée Elhadj Sékouna Soumah dira aux guinéens  à respecter le chef de l’Etat et aussi à préserver leurs biens, tout en dénonçant la « chinoinisation » de Boffa.
‘’ (…) Les soussous sont des démocrates. Je vous salue au nom de l’islam. Je vous parle au nom des sages de la Basse côte. Je suis très heureux et content de vous et j’ai connu que vous aimez la Basse Guinée et la Guinée. Je vous appelle dans le but de penser à la Guinée en général et à la Basse Guinée. Vous les cadres, commerçants, sages si vous voulez que nous allions de l’avant, soyons unis. La Basse Guinée ne sera jamais divisée. La Basse côte qui était chef suprême en Guinée à l’époque. C’est la Basse Guinée qui s’est battue lourdement pour la libéralisation de la Guinée lorsqu’elle était soumise à la volonté des colons. Je connais la Guinée. La division a beaucoup fatigué la Basse côte. La Basse côte a beaucoup souffert, elle a porté la mauvaise paire pour la paix. Nous respectons toujours le président. On ne va jamais humilier un chef de l’État. Donc acceptons et œuvrons pour la solidarité et l’unité nationale. Nous sommes humiliés (Basse côte). Il y a de mauvais titres fonciers à Coyah, à Dubréka, à Forécariah… Boffa est devenu la Chine parce que ce sont des Chinois qui ont fini de payer les parcelles. Que cela cesse à Boké. Respectons les sages, les responsables. Il faut se connaître d’abord avant de connaître les autres. Dubréka fut la première capitale de la Guinée en 1916. Arrêtons d’insulter le président. Vive la Basse côte ». Nous y reviendrons…
Younoussa Bangoura
628-98-46-60