Edito : Le covid-19 a-t-il un genre ?

Le covid-19 est notre nouvelle peste. La maladie provoque répulsion, dégoût, effroi et une peur irraisonnée. Des comportements hors de toute solidarité.

Dans tous les pays du monde le coronavirus, c’est les autres. Avant de participer à une quelconque cérémonie foraine, protégez-vous contre les autres. Il n’est pas rare de voir les aisés confinés et ainsi coupés au reste du monde, le summum de la protection. 

Vont-ils continuer à être coupés à vie ? Je dis non sans ambages. A partir du moment où certaines organisations sérieuses en la matière, estiment que l’on a intérêt, plutôt à apprendre à vivre avec cette malpropre ennemie malheureusement. Cette maladie est maintenant une partie intégrante de notre quotidien, les maigres productions doivent continuer parallèlement, sinon les survivants mourront de faim, d’autres calamité suivront. L’humanité a perdu plus de 200000 milliers personnes, alors apprenons à vivre avec covid-19, sinon, nous mourrons tous ensemble comme des idiots.

 

Daouda Yansanes