Edito : A nous les biotechnologies !

Biotechnologie. Le mot vous semble-t-il barbare ? Bon, alors, analysez mes écrits bien. Si la technologie c’est l’application de la science, la biotechnologie est tout simplement l’application de la biologie et de toutes les sciences du vivant qui en découlent. Des exemples concrets ? En voici : Quand on se sert de la botanique qui décrit et classifie des plantes, de la génétique qui part de l’étude des gènes, de la microbiologie qui étudie les micro-organique, quand toutes ces disciplines sont mises en œuvre, appliquées et utilisées, nous sommes dans la biotechnologie. Faire du yaourt ou du formage à partir du lait, faire du vin à partir du fruit, c’est déjà de la biotechnologie.
Sélectionner une meilleure variété de vache, de poulet, de bananier, de manioc ou de canne à sucre, bref transformer le vivant, c’est faire de la biotechnologie.
Nous sommes dans un monde où tout est basé sur la science et la technologie. A tort ou à raison d’ailleurs, car il s’avère de plus en plus que la science, mère de la connaissance, a été pervertie pour être mise au service des pouvoirs plutôt que de l’humanité.
La folie de vouloir dominer à tout prix la science, a conduit l’homme vers quelque chose, qui, en une fraction de seconde détruit la race humaine. La, ou le Covid-19 en est une illustration de cette boulimie infernale de vouloir tout manipuler. Rabelais disait il y a des années derrière cette génération, que ’’ la science sans conscience, n’est que ruine de l’âme’’. Ce manque de conscience a donné naissance à l’égoïsme. L’ego surdimensionné participe à la destruction de la vie humaine, le pouvoir sans morale, n’est rien d’autre qu’une voiture sans frein.

Daouda Yansane