Education par la culture : le ministre de la jeunesse et de l’emploi jeune lance la série « c’est la vie ».

La série panafricaine «  c’est la vie » a été officiellement lancée ce mardi 13 novembre 2018, par le ministre de la jeunesse et de l’emploi jeune en présence des acteurs de ladite série, les diplomatiques accréditées en Guinée, ainsi que les partenaires techniques et financiers. La cérémonie s’est déroulée dans la salle canal Olympia  de la bluezone  de Kaloum.

Le ministère de la jeune et de l’emploi des jeunes  en partenariat avec les bureaux de l’UNFPA en Guinée a inscrit dans son plan de travail annuel  2018 , une série d’activités d’information, d’éducation et de communication pour un changement de comportement en direction des adolescents et des jeunes à travers différents canaux. C’est ainsi qu’a été inscrit dans ce plan  de travail une campagne de communication  pour les divertissements pour un changement social formulé autour de la série télé  avec l’accompagnement technique de l’ONG RAES.
 Allant dans ce sens  Ndiouda Diallo, représentant de l’UNFPA en Guinée  dira «  l’objectif est d’ouvrir un large accès à l’information en matière de santé maternelle et infantille , de droit sexuel et de violences basées sur le genre afin de promouvoir l’autonomisation des femmes ,  de jeunes et des garçons. Je voudrais ici réaffirmé le soutient de l’UNFPA et de toutes les agences sœurs des nations unies a soutenir la promotion et l’accès des adolescents et des jeunes aux informations et aux services de qualité pour permettre à la Guinée d’avoir une jeune saine… ».
Pour  M’Bathio Diaw, Directrice exécutive de l’ONG RAES, à ce jour 62 épisodes de 26 minutes ont été produits «  ‘’ c’est la vie’’ c’est aussi un projet qui fait travailler des jeunes.  A Dakar où le projet est réalisé et tourné, nous faisons travaillé au moins 200 personnes, six mois l’année. Les réalisateurs sont des jeunes encadrés par les professionnels  qui ont l’habitude de faire la production audiovisuelle. les scénaristes sont des jeunes encadrés par des auteurs connus..   »
 Le programme «  c’est la vie » s’inscrit dans la continuité des travaux initiés avec les fonds français dits MISKOKA en partenariat avec 4 agences des nations unies. Ce financement de la France a pour objectif de réduire la mortalité maternelle néonatale, infantile juvénile à travers notamment le renforcement des systèmes de santé de 10 pays francophones d’Afrique de l’Ouest et du centre dont la Guinée.
Pour Laurent Barbot, représentant de l’ambassadeur de la France en Guinée la série ‘’ c’est la vie’’ est une série  télévisée panafricaine dont l’objectif vise a suscité des débats et des réflexions sur la santé afin d’informer et de sensibiliser un très large public et notamment les jeunes sur les enjeux de la santé maternelle et infantile, sur la santé de la production, mais aussi sur les violences de genres.
Selon lui «   L’appui du gouvernement français à la réalisation de cette série télévisée participe de la stratégie de la France en santé mondiale. la santé étant  comme vous le savez  à la fois une condition et un outil de développement humain et économique. Et c’est pour la France un axe stratégie ».
Dans son discours du lancement officiel de la série télévisée en Guinée ‘’ c’est la vie’’, Mouctar Diallo, ministre de la jeunesse et de l’emploi jeune a tenu a exprimé que cette série est en conformité avec les  valeurs et coutumes africaines.
Pour le ministre, «  La problématique de la santé des adolescents constituent de nos jours une préoccupation majeure des Etats et des gouvernements africains. Cela justement  par le fait que malgré les multiples efforts consentis par nos Etats et leurs partenaires en termes d’information, d’éducation et d’offre de service, bon nombre d’adolescents et de jeunes  restent  confrontés aux problèmes de santé…le problème de santé  des jeunes doit être un problème de chacun et de tous,  car la santé de l’économie d’un pays dépend largement de la santé de sa jeunesse qui représente la couche active sur laquelle  repose le développement de tout pays ».
Tout de même, le ministre reste convaincu que la diffusion de cette série ‘’ c’est la vie’’ dans notre pays pourra contribuer  de façon remarquable à renforcer les acquis des efforts déjà  fournis, mais aussi accroitre les voies d’accès à l’information, à l’éducation et à la sensibilisation de nos populations en générale  et les adolescents et des jeunes en particulier  en matière de santé maternelle et infantile de droits sexuels et de violences basées sur les genres
La cérémonie a pris fin par la remise du disque de la série au directeur général de la radio télévision guinéenne (RTG koloma)  par le ministre de la jeunesse et de l’emploi jeune.
Alphonse Y