EDUCATION : top départ de la formation des enseignants recenseurs

 
Les 30 enquêteurs en charge de l'assainissement du fichier des enseignants ont débuté une formation, ce mercredi 13 mars 2019 à Conakry. Objectif : se familiariser avec le questionnaire de recensement, comprendre leurs itinéraires et apprendre à utiliser les smartphones devant leur servir d'outil de collecte des informations et de transfert des données dans la base de données.

 « Le questionnaire est composé de 57 questions, mais tous les enseignants ne répondent pas à toutes ces questions », expliquePr Amadou Bano Barry, président de la commission d'assainissement du fichier des enseignants et formateur de circonstance. Selon lui, il y’a des questions spécifiques concernant les gens de l'enseignement technique tout comme ceux de l'enseignement supérieur. «Il y’a aussi des questions qui sont spécifiques à ceux des autres ministères dont les salaires sont toujours domiciliés à l'intérieur de l'éducation », précise-t-il.
En revanche, Dr Bano s’abstient de tout commentaire relatif au budget de l’opération de recensement. «J’ai dit publiquement à tout le monde ce que prend en charge le budget et comment il va être dépensé. Mais, de là à vous donner le montant du budget, d'après ce qui m'a été dit, il n’y a que trois personnes auxquelles je dois dire exactement le budget :  l'inspection d'État s'il y’a une inspection, le premier ministre et le président de la république », dit-il.
Selon Aboubacar Soumah, secrétaire général du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) les autorités à tous les niveaux des établissements scolaires ont octroyé des numéros matricules à des individus qui sont effectivement maintenant mutés et en situation de classe pour qu’ils répondent aux noms des fictifs. Toutefois, , rassure qu'ils
« Nous sauront dénicher ces manœuvres.  Nous sommes motivés parce que nous tenons à ce que le salaire des enseignants soient améliorées », rassure Vassy Gérard Sômou du bureau exécutif de l'union syndicale des travailleurs de Guinée (USTG) et enquêteur.
A préciser que ce recensement porte sur 55000 personnes : 48871 fonctionnaires enseignants, des vacataires, des homologués, des expatriés, des contractuels d'état et communautaires.
Jules K