En cette période cruciale : les associations de presse interpellent les journalistes pour le traitement des informations

La presse privée nationale a  toujours œuvré à l’ancrage de la démocratie, de l’Etat de droit  et à la promotion des valeurs de solidarité et de coexistence pacifique en Guinée.

En cette période  postélectorale, et à la veille d’une demande sociale d’une frange du syndicat de l’Education, les Associations professionnelles des medias privés invitent l’ensemble de leurs membres à faire preuve de professionnalisme comme ils l’ont  toujours fait montre en ces périodes sensibles ayant souvent agité le pays.
Elles les exhortent à œuvrer à  l’enracinement de la culture démocratique et à la paix civile et sociale par le refus de servir de relais aux déclarations de nature à susciter des troubles sociaux et à  mettre en péril le tissu social  en Guinée.
Elles rappellent aux acteurs politiques et sociaux  que les journalistes ne sauraient être leurs cibles en tant que maillon essentiel du processus électoral et de la démocratie en Guinée.
Les journalistes méritent plutôt  protection de la part du gouvernement, de partis politiques  et des services de sécurité chaque fois quand l’actualité le commande.
Les associations professionnelles des médias privés réitèrent leur attachement à la quiétude sociale et au respect des valeurs démocratiques.
 
Conakry le 09 février 2018
URTELGUI, AGUIPEL, AGEPI, APAC, SPPG, UPLG, UPF, REMIGUI.