ENA de Guinée: les activités lancées.

Les  activités de l’école nationale de l’administration  de Guinée (ENA) ont été officiellement lancées ce lundi 10 septembre en présence de plusieurs membres du gouvernement. C’est le ministre d’Etat, ministre de l’environnement des eaux et forêts, Oyé Guilavogui  représentant le premier ministre chef du gouvernement qui a présidé au lancement desdits activités dans un complexe hôtelier de la place.

 En effet, il convient de rappeler que,  la mission principale d’une ENA, est de recruter, de former les hommes et les femmes qui feront vivre les administrations en leur transmettant l’ethnique du service public fondé sur des valeurs de responsabilité, de neutralité, de performance et de désintéressement. Ces activités de l’ENA  vont démarrer par la réalisation du programme de formation pour le master  d’excellence délocalisé en administration publique de l’ENA du Québec en Guinée.
Quant au  programme de formation en master d’excellence financé par le budget national, il  s’étendra sur une durée de  24 mois, destiné à la formation d’une première promotion de 32 jeunes administrateurs issus des différentes administrations, et  institutions  de notre pays.
Dans son intervention de circonstance, le ministre de la fonction publique, de la réforme de l’Etat et de la modernisation de l’administration  Billy Nankouma Doumbouya a tenu à rappeler les objectifs de l’école normale des administrations de Guinée  « Quant aux objectifs de l’ENA, ils se résument à deux dimensions fondamentales. La première est une dimension d’expertise qui exige une logique généraliste et interministérielle, elle prône l’expertise dans tous les sens  essentiel de l’action publique. La deuxième est une dimension de management public, qui est basé sur la démocratisation de l’accès à la fonction publique et la professionnalisation de la formation des hauts fonctionnaires qui s’effectue dans les domaines spécifiques ».
Présidant  la cérémonie de lancement, le ministre d’Etat, ministre de l’environnement des eaux et forêts, Oyé Guilavogui dira que  «  La création de l’ENA représentant un nom pathétique, un tremplin pour renforcer nos capacités et nous aidé à acquérir nos connaissances, attitudes nécessaires  à une meilleure qualification de l’action publique en vue d’un accomplissement diligent des missions d’administrateurs  au service  du développement ».
Plus loin, il ajoute que «  Le futur administrateur de notre administration publique, j’ai bon espoir que cette première formation de master d’excellence en administration publique, ainsi que celles qui s’ouvrons  dans le cadre de l’enseignement de l’ENA  de guinée toute conçu et basé en partie sur des référentiels de l’administration guinéenne répondront à nos attentes… »
Alphonse Y pour lematinguinée.com