Eventuelle Destitution de Kèlèfa Sall : LAnsana Kouyaté donne son point de vu…

A quelques jours de la célébration du 60 ème anniversaire de l’Indépendance de la Guinée, où presque rien n’est fait encore comme préparatif par les autorités pour donner un éclat particulier à cette fête, comme le fait d’ailleurs les autres pays, le Président du PDEN Lansana Kouyaté s’est prononcé ce vendredi sur ce mutisme des autorités guinéennes face à la commémoration de la fête de l’Indépendance guinéenne le 02 Octobre 1958, 02 Octobre 2018, il y a 60 ans de vie de la Guinée mais aussi, il s’est exprimé l’actualité brulante du pays, il s’agit d’une éventuelle tentative destitution du Président de la Cour Constitution Kèlèfa Sall.

Selon Lansana Kouyaté, le 60ème anniversaire chaque décennie  doit être célébré  dans la dignité  et surtout, dans la  grandeur de notre éclat et en tant que, premier pays  de la colonie française à l’indépendance. « Ce sont des moments  de  rappel , de joie  mais aussi, c’est des moments de rétrospection pour voir  ce qui a marché et  ce n’a moins été.  Mais, comme je le dis, célébré un anniversaire  ce n’est pas improvisé. Il s’agit de prévoir ce qui doit être fait et dans une organisation parfaite. Cinquième anniversaire, j’ai entamé la préparation  mais je n’y étais plus au moment où,  ça c’est mis en place. Tout cela, parce qu’on s’installe dans une médiocrisité, qui ne permet pas une évolution, même dans la prépa ration des évènements qui sont les plus importants. Pour le 50ème anniversaire,  j’avais dis  si à cause de nos  querelles internes, on ne célèbre pas le 50ème anniversaire,  dans deux ans  les pays vont les célébrés et ça sera pénible pour nous de les regarder. On m’a pas écouté, il y a eu ce que je ne vais pas rappeler  et que, vous avez vu ce que cela avait donné.  Après, tous les  pays qui sont venus  à part le Ghana, l’ont célébré dans la dignité  et dans la discipline et dans la parfaite entente…. », rappelle Lansana Kouyaté, Président du PDEN.
Concernant l’autre actualité qui défraie la chronique actuellement en République de Guinée, sur une éventuelle destitution de Kèlèfa Sall à la Cour Constitutionnelle. Est-ce qu’une instabilité qui pointe déjà à l’horizon? Face à cette question, Lansana Kouyaté répond : «… ça ne point même pas à l’horizon, c’est déjà à noter. Mais, ça dépend aussi de manque de vigilance mais, on a commencé cette déstabilisation  de la Cour Constitutionnelle depuis longtemps. Rappelez-vous  les termes, la Cour Constitutionnelle comprend 9 membres de 45 ans au moins, choisi par leur bonne moralité. Est-ce que,  honnêtement on ne savait pas  qu’il y avait des éléments dans cette Cour  qui n’en avaient pas  cet âge là mais, qu’on a mis la-dans. Ça, c’est déjà un petit signal mais, en la matière, il n’a pas de petits signaux. Tout petit signal doit être le prélude de quelque chose… », explique Lansana Kouyaté, aux animateurs des grands gueules de ce vendredi.
Bangoura Younoussa