Fichier Electoral : le RPG Arc-en-ciel qualifie l’opposition d’avoir une ‘’mauvaise foi’’..

Comme chaque week-end, le parti au pouvoir  a tenu ce samedi 10 août 2019, son assemblée générale hebdomadaire. Une occasion pour lui de parler de la ‘’mauvaise foi’’ de l’opposition guinéenne à aller aux prochaines élections.

Le  ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, Lansana Komara   qui a débattu ce point dira : « le débat se poursuit sur la mise en place d’un opérateur pour la révision de la liste électorale. A peine, l’opposition guinéenne a commencé à dire que cet opérateur doit venir de l’étranger et qu’on ne peut pas prendre un opérateur guinéen. Voici des gens qui ne font même pas confiance en eux-mêmes. Il faut aller chercher un opérateur à l’extérieur pour venir procéder la révision des listes électorales en Guinée. Tout cela prouve à suffisance que ces gens n’aiment pas la Guinée. Ils ont toujours été battus à plaque couture. Ce sont les mêmes contestations quand il s’est agi d’un président de la CENI après le décès de Ben Sékou Sylla, premier président de la CENI. Ils ont crié sur tous les toits que Lounsény Camara ne peut pas faire leurs affaires. En bon Guinéen et patriote, ce dernier a rendu sa démission »

Selon lui, cette opposition est de mauvaise foi : «  Ils ont trouvé un étranger, un malien pour superviser les élections en République de Guinée. Malgré tout, ils ont été encore battus sur toute la ligne. Ils sont de très mauvaise foi. Actuellement, nous sommes sur le choix de l’opérateur qui prendra en charge la révision des listes électorales des différentes circonscriptions électorales. Ils disent qu’il faut aller prendre en Europe ou à ailleurs. Ils préparent déjà les arguments de leur échec. Ils se trompent parce que le peuple de Guinée ne va jamais se laisser faire. Ils veulent à chaque fois changer la CENI et chaque fois qu’on change un point dans l’organisation de cette CENI, ils sont battus. Avec cette opposition, nous allons faire dix mandats et ils seront battus parce qu’ils ne sont pas à la hauteur. Nous sommes sereins et mobilisés. Il n’y a pas un mètre carré en Guinée où il n’y a pas le RPG Arc-en-ciel. Ils pensent qu’avec l’élargissement des démembrements de la CENI, ils peuvent gagner. Ils sont en train de taper à toutes les portes. Mais ils se trompent. Nous allons procéder à l’élargissement des démembrements de la CENI et ils seront encore battus… »

Et c’est au tour secrétaire général de la jeunesse du RPG Arc-en-ciel M’Bany Sangaré de renchérir  « Nos amis d’en face veulent qu’on fasse venir un opérateur américain ou français ou australien, … Pour venir faire la révision électorale chez nous, Est-ce qu’on va accepter ça ? Un américain, est-ce qu’il peut écrire correctement le nom d’un Koivogui, d’un Samoura, c’est une insulte. Il faut qu’ils fassent confiance à un guinéen ».

 

Alphonse Y pour lematinguinée.com