Grenade et Madic 100 frontières libérés : voici la réaction de leur avocat

Maître Salifou Béavogui était aux côtés de ses deux clients quand ces derniers sortaient de la maison centrale de Coronthie ce samedi, 19 juin 2021 pour rentrer chez eux. Ensuite, il en a profité pour appeler le chef de l'Etat à élargir sa clémence aux autres détenus politiques. Il les même cités en rappelant que l'un d'entre eux à savoir le commandant AOB, est à sa 11ème année de prison ferme.

« Je demande qu’on oublie. C’est déjà derrière nous. Ils sont revenus dans la société pour reprendre leur vie habituelle pour la construction de notre pays. Je profite humblement, respectueusement pour demander de nouveau, si je n’en abuse d’ailleurs, à monsieur le président de la République d’accepter d’accorder son pardon réconciliateur au commandant AOB qui, le 19 juillet, aura fait 11 ans de prison provisoire. Sans oublier Monsieur Jean Guillavogui. Je voudrais également en profiter pour lui demander d’accepter d’élargir cette mesure salvatrice à tous nos autres clients qui sont actuellement en détention. Je veux parler de l’honorable Ousmane Gaoual, de l’honorable Cellou Baldé, de Monsieur Étienne Soropogui, de Youssouf Dioubaté. La liste est très longue. Je suis très content et la vie continue », a réagi maître Salifou Béavogui.

 

 

 

Mohamed Diakité.