Guiné: le MSD donne sa position sur la modification de la constitution.

Le mouvement pour la solidarité et le développement à conféré ce mardi 08 octobre avec  les hommes de médias. Au cours de la rencontre, le MSD a donné sa lecture sur la situation socio-politique du pays. Son leader qui affiche son opposition à tout projet de modification de la constitution, estime que les élections ne sont pas les seules préoccupations des guinéens. La rencontre s'est tenue au siège du parti sis à cosa dans la commune de Ratoma.

La modification de la constitution de la constitution, l'organisation des élections législatives ou encore les infrastructures routières sont entre autre les différents sujets débattus au cours de la conférence. Bien que le MSD rejette toute idée de changement de la constitution. Son leader n'approuve pas la nouvelle stratégie du FNDC. Dr Abdoulaye Diallo.

"Tout d'abord, nous remercions le CNT pour cette constitution et ya rien qui pousse à modifier la constitution. Concernant la manifestation que prévoit le FNDC, moi je crois que le FNDC souffre d'un manque de leadership et le seul objectif, c'est défendre la constitution et ça ne doit pas engager le peuple qui gagne difficilement son pain quotidien "dit - il.

Sur la question de modification de la constitution, le leader du MSD, affirme que le chef de l'Etat ne s'est jamais prononcé. Il estime qu'il faut l'accorder le benefice du doute.

"Moi je pense que le professeur Alpha Condé va éviter de rentrer dans l'histoire de l'Afrique par la petite porte après soixante ans d'exil. Je ne crois pas qu'il va pas changer la  constitution pour qu'il soit président apres 2020. Par ce que tant qu'il ne dis pas clairement ce qu'il veut on ne peut pas dire qu'il y aura un troisième mandat".  Nous confie Dr Abdoulaye Diallo.

Docteur Abdoulaye Diallo émet des doutes quant à la tenue des élections législatives le 28 décembre de cette année. Mais si elles sont organisées, le médecin n'exclut pas sa participation à ces consultations électorales.

 

Amina Condé