Guinée : la journée ville morte de l’opposition suivie par endroit dans la capitale

L’opposition guinéenne a appelée ses militants et sympathisants à observer une  journée ville morte ce lundi, 14 mai 2018 à Conakry et dans certaines villes du pays, pour dénoncer la mauvaise gestion du pouvoir Alpha Condé mais aussi, réclamer « les vrais résultats sortis des urnes » lors des élections communales. du 04 février dernier, qui ne sont toujours pas publiés.
 

Pour trouver une solution idoine à ce contentieux  électoral, le gouvernement à travers la mouvance et l’opposition républicaine ont décidé de mettre un comité de suivi en place. Mais, en vain ! La mouvance fait sourde oreille aux propositions de l’opposition mais également, à celles des partenaires, qui souhaitent que les localités dans lesquelles l’opposition a remporté ces élections,  que ces localités soient gérées par l’opposition.
Face à cette situation, l’opposition républicaine a décidé de suspendre  sa participation à ce comité de suivi, annonce  les manifestions à Conakry et dans les 33 préfectures du pays et appelle ses militants et sympathisants à la journée ville mort ce lundi.
Cette journée ville morte a été suivie par endroit à Conakry. Sur la route ‘’Le Prince’’, la circulation a été paralysée. Des magasins sont restés fermer. Les commerçants sont devant leurs boutiques aux risques d’être attaqué par des loubards. Comme c’est le cas d’ailleurs à chaque mouvement de protestation à Conakry. Par contre, sur l’autoroute fidele Castro, la circulation est normale ce lundi. Très tôt, les citoyens vaguent à leurs activités. Seulement, il y a un manque de taxi et bus pour rejoindre le lieu de travail. Surtout, le centre ville de Kaloum où la quasi-totalité des affaires sont traitées.
Younoussa Bangoura