Guinée : le FNDC invite ses membres de mettre main sur les biens mal acquis.

Le front national pour la défense de la constitution a dans une déclaration rendue publique  ce vendredi 7 juin 2019, invité tous les Guinéens issus de ses démembrements à entamer, sans délai, la recherche et la communication d’informations sur les biens mal acquis appartenant à toute personne se rendant complice de la forfaiture en cours. 

Selon le Front, par la voix d’Abrahame Sano, « la publication des photographies de certains promoteurs du Coup d’État Constitutionnel en cours a conduit le pouvoir à réagir au travers d’un communiqué lu sur les ondes de la RTG et publié sur la page officielle du Ministère de l’information, dans lequel étaient proférées des menaces et intimidations en tous genre à l’endroit du FNDC et les rédacteurs dudit communiqué se seraient retranchés derrière le nom de la « mouvance » comme s’ils redoutaient les conséquences prochaines de leur forfaiture . Pour le FNDC, aucune manœuvre dilatoire ne saurait le détourner des objectifs fixés au service de la défense des intérêts du peuple, au moment où une infirme minorité promeut par tous les moyens, notamment illégaux, la défense de leurs intérêts personnels ».

A cette occasion ,  le FNDC  lance cette invite «  le FNDC INVITE  tous les Guinéens issus de ses démembrements, notamment au Sénégal, en France, en Belgique, aux États-Unis, au Canada mais aussi en Guinée à entamer, sans délai, la recherche et la communication d’informations sur les biens mal acquis appartenant à toute personne se rendant complice de la forfaiture en cours. Une base de données, créée à cet effet, viendra alimenter les éléments de preuves nécessaires à l’enclenchement des poursuites susmentionnées, en écho aux dispositions de la constitution qui qualifient les crimes économiques d’imprescriptibles… »

Alphonse Y