Guinée/Politique : Bah Oury fait ses adieux à l'UFDG

Après une longue trêve, l’ancien vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée  revient à nouveau sur la scène politique. Cette fois, Bah Oury décide de relancer son mouvement appelé ‘’ le mouvement renouveau’’. Désormais il affute ses armes pour participer aux prochaines législatives et présidentielles dans le pays. Il s’est prononcé dans un entretien qu’il a accordé à votre quotidien en ligne.

Au cours de cet entretien qui a duré un quart d’heure, l’ancien vice-président de l’UFDG dit avoir quitté officiellement le parti de son plein gré. Cette démarche consiste selon Bah Oury à maintenir la paix et la quiétude dans cette formation politique dont il est lui-même un des membres fondateurs : « je suis fondateur de l'union des forces républicaines de Guinée. A la fin des années 80, j'ai été en exil et à mon retour en  2011, la direction actuelle a décidé de l'exclusion de Bah Oury de l'UFDG du parti qu'il avait fondé. J'ai porté plainte et j'ai obtenu gain de cause. J'ai tendu la main en proposant à l'actuel président de se retrouver autour de la table donc y a eu un rejet. Par conséquent, j'ai décidé de tourner la page »

Pour faire valoir ses idéaux politiques, Bah Oury entend désormais poursuivre le combat. Mais comment compte-t-il le mener ?, il répond  « je suis un responsable politique. J'ai déjà le mouvement le RENOUVEAU qui a des élus communaux. Nous ne comptons pas baisser les bras et comme je l'ai déjà dis-nous comptons participer aux élections législatives et au niveau présidentiels par conséquent il nous faut une structure politique légale qui va abriter et nos ambitions et qui va les porter le moment venu » précise Bah Oury

   Dans les prochains mois, le déchu de l’UFDG indique qu’il s’adressera à ses anciens collaborateurs désireux de le rejoindre : « du moment où j'ai décidé de tourner la page, je les souhaite bonne chance et je continue mon chemin avec ceux qui font confiance aux idées  dont je suis le porteur. Dans les prochains jours je m'adresserais aux militants de l'UFDG pour les expliquer les motivations. Ce qui adviendra par la suite seul dieu le sais »

Ambitieux de participer aux prochaines législatives et à la présidentielle de 2020, Bah Oury a une urgence. Le combat le plus imminent est d’installer les antennes de sa structure politique sur toute l’étendue du territoire national. 

 

Amina Condé