Guinee: Des jeunes acteurs pour le changement, s'impliquent dans l'immigration clandestine.

L’immigration clandestine causes et conséquences au centre d’une conférence nationale tenue à Conakry. Cette rencontre est une initiative des jeunes acteurs pour le changement. Elle a pour but d’attirer l’attention des autorités à mieux réfléchir sur les enjeux de cette thématique. 

Selon plusieurs démographes, les jeunes constituent plus de soixante-dix 70% pour cent de la population africaine. Cette tranche d’âge la plus active est exposée à toutes sortes de travers. Parmi lesquels l’immigration clandestine. Comme solution, Hadja Aminata Touré maire de Kaloum propose. "Je me fatiguerais jamais de lancer un appel au gouvernement pour dire que les choses se règlent à la base c’est pas au sommeil que les choses se règlent. Quand nous piétinons les problèmes à la base, nous ne pourrons rien régler au sommeil.

Je dis toujours qu'on peut sortir tous les matins, un bateau de minerais dans ce pays si nous ne travaillons pas sur les ressources humaines nous irons absolument nulle part. Et pour cela, nous avons besoin d'etre renforcer. Des services déconcentrés et mairies. Par ce que c'est nous qui sommes en contact direct avec la population. C'est pas ces superbes structures qui vont régler nos problèmes " dit-elle.

L’employabilité des jeunes est une préoccupation inscrite dans la politique des autorités actuelles précise directeur général de l’agence guinéenne de la promotion de l’emploi. Karifa Mara. "Nous avons partager avec l'ASMAO, les activités en matière de loi, de projet, d'initiative que l'Etat a, à travers les départements sectoriels ainsi que les projets, programme et appuyer également sur l'initiative de l'Etat mais par le financement des institutions comme le projet integrat et les activités de l'OIM " Selon l’OIM la Guinée occupe la deuxième place de demandeur d’asile vers l’Europe après l’Afghanistan.

Amina Condé