Guinee: les ordures, toujours d'actualité à conakry...

L'insalubrité à conakry, on en parle toujours malgré des efforts fournis dans ce sens, Les résultats tardent encore à produire des effets positifs.A conackry, plus précisément matoto l'un des plus grands marchés présente un visage très peu relisant.

Et les vendeuses de ce marché, estiment que l'Etat doit prendre ses responsabilités afin de trouver une solution.

Des montagnes d'ordures , des eaux usées qui dégagent des odeurs nauséabondes. Tel est le visage que présente l'un des plus grands marchés de la capitale conakry. Certaines vendeuses cohabitent avec ces tas d'immondices sans se soucier des risques de maladies que cela pourrait causer. Pour cette vendeuse, si l'Etat ne prend pas ces précautions, toutes les vendeuses font tomber malades. "Partout c'est de l'eau staguenantes, des mouches, des moustiques et c'est grave.

Ce que je vois dans ce marche est grave. L'Etat n'a qu'à aider les femmes en général et ces vendeuses du marché de matoto sinon, elles tomberont malades" se plaint Mariame Sylla.

Cette autre vendeuse affirme pour sa part que les poubelles remplies d'ordures ne sont pas vidées à temps, pourtant dit t-elle, les taxes sont payées régulièrement. "La poubelle qui est là est complètement remplie.

C'est devenue une montagne, il n'ya même plus de passage ici. Nous souffrons énormément. Tous les jours on paye les taxes mais avec les responsables d'ici il n'y a pas de résultats" crie Assata Camara.

Selon l'administration, le bureau n'avait aucun pouvoir pour gérer le marché. Il pense qu'avec les nouvelles autorités communales, tout rentrera dans l'ordre. En attendant de trouver des solutions adéquates, pour la propriété et l'occupation anarchique, le marché de matoto dégage une mauvaise audeur.

Amina Condé pour lematinguinee.com