Humanitaire : l’international français Mamadou Sacko en séjour à Conakry pour offrir de dons

L’international français, d’origine sénégalaise, Mamadou Sacko, ex-sociétaire de Paris Saint Germain (France), qui évolue maintenant au Premier Ligue  Anglais avec les couleurs  de Cristal Palace, est arrivé à Conakry ce samedi, 19 mai 2018. Il est venu au pays Titi Camara, Kaba Diawara, d’Amadou Diaby, pour ne citer que ceux-là, dans le cadre son association, pour offrir de dons humanitaires aux orphelins et aux plus démunies. En dehors de cette noble action, l’international français compte rencontrer non les autorités de la fédération guinéenne de Football mais aussi, il compte rencontrer les autorités administratives guinéennes. A cet effet, à sa descente dans avion, Mamadou Sacko a livré ses premiers  sentiments au micro des journalistes, massivement venus pour l’accueillir à l’aéroport international de Conakry Gbèssia ce samedi, 19 mai 2018. Lisez cet extrait !

‘’ Le message que j’ai, c’est pour dire aux personnes démunies qu’il ne faut jamais rien négliger dans la vie ; moi aussi je viens de loin. En Guinée, je suis venu juste pour accomplir mon rêve et surtout, leur dire que l’Afrique a beaucoup à donner. Donc, nous avons vraiment besoin de nos sœurs, de nos frères. Maintenant, je suis là pour leur encourager, de bosser dure, que rien n’est impossible dans la vie.  Je suis né en France  de parents sénégalais mais, je me sens fier en Afrique. Donc, c’est pourquoi je suis en Guinée ; j’étais juste avant au Mali, au Gabon. Je veux vraiment parler avec mes petits frères et sœurs ; les yeux dans les yeux pour leur dire simplement il faut bosser. Mon association ne demande aucun financement. Parce que, mon but  ce n’est pas de dire que, Mamadou Sacko est quelqu’un de bien mais, c’est juste de susciter des vocations pour que d’autres personnes fassent aussi à leur échelle….’’, a déclaré Mamadou Sacko, internationale français aux journalistes, à sa descente dans l’avion à l’aéroport international Conakry-Gbèssia, ce samedi 19 mai 2018.
Bangoura younoussa