IMMIGRATION : des officiers guinéens formés pour le contrôle

A l’issu d’une formation dans le cadre du projet blu-sahel, 31 officiers et sous-officiers de la police, de la gendarmerie et de la douane ont reçu, ce vendredi 8 février 2019, leurs certificats de fin de stage.  La formation a porté sur le contrôle de l'immigration illégale. Et, c’est l’Union européenne et l’Espagne qui ont financé ce programme.

 Dans un bref discours, le haut commandant de la gendarmerie nationale, le général Ibrahima Baldé a  indiqué  que  ce stage vise, pour l'essentiel,  à outiller les forces de sécurité des méthodes et techniques de gestion et de contrôle de l'immigration illégale, de la criminalité transfrontalière à travers notamment la lutte contre la circulation illicite des armes légères, des substances chimiques, biologiques et radiologiques, des trafics d'êtres humains, de  l'exploitation et le trafic des espèces protégées etc. .
Pour le chef du projet, Antonio Mourcera Segura, ce stage a été ouvert aux agents impliqués dans le contrôle frontalier dont la police des frontières et la douane. « Nous avons renforcé leurs capacités de la gestion des frontières pour une synergie du travail », a-t-il dit. Pour lui, l'immigration irrégulière est un phénomène complexe qui constitue pour tous les agents impliqués, un véritable défi. 

 
De son côté, José Leandro Consarnau Guardiola, ambassadeur de l’Espagne a déclaré  que  le déroulement de cette formation dans le cadre du blu-sahel, montre l'importance que son pays accorde au phénomène de la migration et à la formation des officiers dans le domaine de la sécurité en Guinée. « Je suis particulièrement heureux que dans cette formation, se trouvent rassemblés les trois corps de la douane, de la gendarmerie et de la police », a-t-il dit.
Alphonse Y