INSOLITE /8 MARS: altercations pour la viande du sacrifice à N’zérékoré !

C’est l’autre volet de la célébration de la journée internationale des droits de la femme à N’zérékoré. La veille, les autorités avaient organisé à la mosquée de la ville une cérémonie de lecture du saint Coran pour, avait-on dit, prier pour la paix dans le pays et pour le succès des chantiers engagés par le chef de l’Etat. En marge de cette lecture, ce sont 11 bœufs qui avaient alors été immolés. Et c’est cette viande qui aura quelque peu semé la discorde dans la cité

 
De fait, nous rapporte-t-on, pendant que certains fidèles, reclus à l’intérieur de la maison de Dieu étaient affairés à lire le Coran, dans la cour, de gros morceaux de viande prenaient des directions inconnues. Faisant le constat de la disparition d’une partie de la viande à la fin de la lecture, quelques femmes et des jeunes ont d’abord accusé les responsables religieux de les avoir lésés dans le partage. « Nous n’avons rien eu dans ce partage. Je ne sais pas comment toute cette viande a disparu de la cour sans que nous ayons même un demi kilogramme », se plaignait une femme dans le tas.
Mais il faut dire que certains n’ont pas voulu se contenter des plaintes. Et c’est une véritable bataille que nous rapporte notre informateur au téléphone. Pendant que les plus forts, machettes en main, s’emparaient des plus gros morceaux, les petits, quant à eux, se contentaient d’un morceau de la peau d’une des bêtes ! Et tous ceux qui réussissaient à en dérober s’éclipsaient aussitôt. Ce jusqu’à ce qu’il n’en reste plus rien.
djely