Kindia : l’abattoir de Mambiya dans un état de l’abandon total

Actualité de la Guinée profonde. L’abattoir de la sous-préfecture de Mambiyah, préfecture de Kindia  est dans un état de l’abandon total. Le manque d’entretien et de suivi seraient à l’origine de cette situation, nous apprend Ibrahima Sory Traoré, correspondant d’une radio privée de la place, qui précise que des animaux sont abattus dans les mauvaises conditions sanitaires, faute de la mauvaise posture de l’abattoir.

 

Face à cette situation inquiétante, Sékou Oumar Camara, chef de poste de l’élevage  de la sous-préfecture de Mambiyah tire la sonnette d’alarme. « L’abattoir est  dans un état de délabrement très avancé. Parce que, de notre côté, nous versons régulièrement des taxes  à la commune rurale mais,  depuis que le gouvernement a construit cet abattoir, aucune action n’a été menée  du côté de la commune rurale, pour venir en aide afin que des parties qui sont gâtés  soient réparées. Donc, comme notre mission c’est pour assurer la santé animale, faire éviter de la population  de la zoonose. Parce que, la viande qu’on abat à l’abattoir, cette viande  n’est pas seulement consommée par la population de Mambiyah mais, c’est toute la Guinée qui consomme cette viande. Si l’abattoir n’est pas dans un état hygiénique, c’est vraiment regrettable », déplore Sékou Oumar Camara, chef de poste de l’élevage de la sous-préfecture de Mambiyah.

 

Se trouvant seul face à cette situation, le chef de poste de l’élevage de la sous-préfecture de Mambiyah demande l’aide des autorités, notamment de la commune rurale, afin qu’elle puisse réparer l’abattoir mais aussi, aidé à clôturercet édifice public. « Parce que, si l’abattoir est clôturé, nous pouvons même faire rentrer de l’argent, par les taxes de stationnement. Parce que, si les animaux viennent, ils seront regroupés dans la cour. La commune va tendre la main  pour les taxes de stationnement. C’est un plus pour la commune rurale », explique Sékou Oumar Camara, chef de poste de l’élevage de la sous-préfecture de Mambiyah.

 

Bangoura Younoussa