La république de guinée : vers une meilleure qualification de l’Agriculture

Le gouvernement guinéen en partenariat avec le programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO/WAAPP) a octroyé une vingtaine de bourses de formation de niveau Master aux jeunes fonctionnaires guinéens. La formation se fera au Nigéria. Elle vise à renforcer les capacités des cadres des départements  de la pêche et de l’économie maritime, de l’agriculture et de l’Elevage.

Cette activité, réalisée à la demande des services bénéficiaires, a fait l’objet hier, jeudi 08 février, d’une remise officielle de billets d’avion et divers documents de prise en charge dans les locaux du PPAAO, et en présence des plusieurs responsables des trois départements.
Les bénéficiaires suivront une formation post universitaire à Ibadan, dans plusieurs disciplines, ayant un impact direct et concret sur la productivité agricole et le développement rural. Il s’agit entre autres : des approches innovantes en vulgarisation et en conseil à l’exploitation familiale, du Genre et le développement durable, de la pisciculture et le changement climatique, des techniques et biotechnologies de la reproduction.
La formation va consister à l’évaluation des besoins de formation des différents services impliqués à la prise de contact avec les institutions de formation réceptrices et les inscriptions proprement parlées de 25 cadres dont 15 pour la vulgarisation , 5 pour la pisciculture et 5 pour l’élevage. Une vingtaine de cadres de ces trois départements vont bénéficier d’un accompagnement pour une formation en Master à l’Université d’Ibadan au Nigéria pour une durée de deux ans.
Dr Boubacar Diallo, coordinateur délégué du PPAAO, dans son propos liminaire a indiqué que cette politique de formation s’inscrit en droite ligne dans la politique du gouvernement en matière de rajeunissement du personnel au niveau de l’administration.
‘’ Il faudrait bien que nous puissions former  la relève pour leur faire assurer une meilleure transition et une meilleure gestion de nos ressources. Il y a des spécialités qui ne sont pas dispensés dans nos universités (…), il s’agit du domaine de la pisciculture du conseil agricole de la  vulgarisation et des techniques innovantes en matière de diffusion des technologies. Donc au niveau de ces différents services, il y a des techniques d’élevage notamment l’insémination artificielle et les techniques d’élevages au niveau de l’alimentation. Pour tous ces aspects, nous devons pouvoir renforcer les capacités des jeunes pour assurer la relève’’ a expliqué coordinateur délégué du PPAAO en Guinée, qui se dit être fier que les négociations entamées depuis des mois pour l’obtention de ces bourses aient abouties pour le bien de ces jeunes cadres.
De son côté, Madame Keita Sonna Camara, cheffe de  Cabinet du ministère de la pêche et de l’Economie Maritime a exprimé sa satisfaction de voir des guinéens partir pour des études. Aux dires de la cheffe de Cabinet.
Mamadi Oumar Doumbouya pour lematinguinée.com
 

 
‘’Tout cela bien entendu est de la volonté du président de la république qui ne ménage pas les efforts pour l’accompagnement de renforcement de capacité de sa jeune population. Nous attendons à l’issue de cette formation de voir des cadres renforcés de compétences que nous en avons pas au niveau des cadres du développement rural (…), en matière de pisciculture, d’élevage et autres. Donc nous allons avoir vraiment de la compétence’’ a-t-elle dit, avant d’exhorter les bénéficiaires à faire preuve d’assiduité et de courage durant ce séjour d’étude à Ibadan
‘’ Nous demanderons à ces jeunes cadres de se mettre à travailler parce que l’investissement qui a été fait est énorme et c’est une chance. Je demanderais à la jeunesse guinéenne de saisir cette chance pour qu’on ait des compétences au service de notre nation’’ a prôné Madame Keita Sonna Camara.
Même son de cloche du côté du Directeur de l’ANPROCA (Agence Nationale de la promotion Rurale et du Conseil Agricole), qui réitère la satisfaction de son département de voir partir des jeunes guinéens pour une formation de renforcement des capacités.  
‘’Nous sommes fiers de dire que dans 5 ans nous aurons des jeunes pour nous remplacer valablement. Avec le boom des nouvelles technologies, ces cadres vont revenir pour passer le monde paysan sous une autre forme’’ a salué le Directeur Général de l’ANPROCA.
Au terme de cette cérémonie, la  cheffe de  Cabinet du ministère de la pêche et de l’Economie Maritime procédé à la remise des ordres de mission et des billets aux différents bénéficiaires de ces bourses d’Etudes.
Il faut noter que le PPAAO/WAAPP est un Programme initié par la CEDEAO avec l’appui financier de la Banque Mondiale pour soutenir la coopération régionale en matière d’agriculture en Afrique. Son approche innovante qui repose d’une part, sur l’intégration et l’harmonisation des politiques agricoles nationales et d’autre part, sur l’établissement des liens étroits entre la recherche, la vulgarisation, les producteurs et les opérateurs privés lui a permis de de réaliser d’excellents résultats, salués par la Banque mondiale, en 2017