Lansana barrage : la gendarmerie jette du gaz lacrymogène sur les manifestants

Des femmes de Lansana barrage, dans la commune de Matoto sont aussi massivement sorties ce mardi, 10 juillet 2018 pour répondre à l’appel des forces spéciales, pour protester contre l’augmentation du prix du carburant à 10 000GNf par le gouvernement la semaine dernière. Nous apprend un correspondant d’une radio privée de la place, qui précise que de Lansanayah

Barrage jusqu’à ENTA, pas de circulation. Toutes les deux voies sont barrées par les manifestants, quasiment composé de jeunes. Quelques dégâts matériels ont été malheureusement enregistrés. Des forces de l’ordre ont jeté de gaz lacrymogène sur la population. Et, sous l’effet de gaz lacrymogène, une maison a été atteinte par le feu ; des jeunes ont éteint le feu. Une partie de la maison est parti en fumée. Mais, il y a eu des blessés.
Pourquoi jeter de gaz lacrymogène sur une famille ?
Quand les femmes et les jeunes sont massivement sortis dans la rue pour exprimer leur mécontentement, cela a coïncidé à l’arrivée de l’équipe de la gendarmerie nationale et de la police. Du coup, les forces de l’ordre ont commencé à jeter de gaz lacrymogène sur les jeunes ; une manière  pour leur disperser. Jusqu’à ce que nous mettions cette dépêche en ligne, la population reste décidée jusqu’à ce que,  le prix du carburant soit diminué par le gouvernement.
Bangoura Younoussa