Le Gouvernement guinéen ordonne la suppression des barrages non conventionnel

 Le Gouvernement guinéen a annoncé ce mercredi 11 juillet 2018 la suppression de plusieurs barrages sur les routes de l’intérieur du pays.Une mesure qui va certainement soulager la population guinéenne.

Ces barrages non conventionnels étaient des lieux où les passagers étaient souvent victimes de tracasseries. 
Selon un communiqué conjoint rendu publique, le ministre de la Défense nationale, le ministre  du Transport, le ministre de la Sécurité et de la protection civile  et le ministre  du Budget  ordonnent  la suppression des barrages non conventionnels avec effet immédiat à l’exception de barrages ci-après  :
Conakry-Pamalap, barrage km 66 
Conakry-Kindia, barrage de Bangouya
 

 

 
Conakry-Boké, barrage de Bawa
Les militaires au pont de Kaka et au 4 ponts de Tanené n’ont pour mission que de protéger et sécuriser ces lieux stratégiques. En aucun cas, ils ne doivent ériger des barrages et procéder à un contrôle documentaire et les documents de transport. 
Au niveau des barrages conventionnels, les contrôles doivent être assurés par des unités de la police pour la vérification des cartes d'identités des passagers. La gendarmerie pour la vérification des documents de transport, carte grise, permis de conduire, autorisation de transport, assurance, la taxe unique en cours de validité et le triangle de pré signalisation ; La douane pour la vérification de la conformité des marchandises par rapport à la quittance et à la facture. Les militaires assurent à la protection des lieux, ne participent pas aux opérations de contrôle documentaire et doivent se mettre à distance des dites opérations.
Les ministres instruisent les forces de défense et de sécurité et les services de douanes au respect strict du protocole d’accord du 23 mai 2018, signé entre le Gouvernement, l’Union Nationale des Transporteurs Routiers de Guinée et la Fédération Professionnelle Nationale Syndicale de Transport et Mécanique Générale.
Mamadi O Dya