Le Maroc élu à la présidence du RAFSUD

Le Maroc a été élu, vendredi à Libreville, en la personne de M. Mohamed Methqal, Ambassadeur, directeur général de l'Agence marocaine de la coopération internationale (AMCI), président du Réseau des acteurs francophones pour la coopération Sud-Sud et tripartite (RAFSUD), à l'issue de la première Assemblée générale du réseau, tenue dans la capitale gabonaise.

Lors de cette Assemblée générale, marquée par l’adoption du statut du RAFSUD, M. Methqal, qui présidait le bureau provisoire du RAFSUD, a été reconduit à l’unanimité à la tête du réseau pour les trois années à venir en reconnaissance des efforts déployés depuis le lancement de cette initiative en 2018 à Rabat. L’Assemblée générale a confié aussi le secrétariat général au

Gabon. De même, elle a élu les représentants de chaque région au conseil d’Administration. Ainsi, la Tunisie, la République centrafricaine, le Togo, les Comores, Haïti et le Vietnam ont été désignés respectivement représentants des groupes Afrique du Nord et Moyen Orient, Afrique Centrale, Océan indien, Amérique et Asie Pacifique. Dans une déclaration à la MAP à l’issue de ce vote, M. Methqal s’est dit fier de son élection à la tête du RAFSUD à l’issue de deux jours de travail qui se sont déroulés, selon lui, dans un climat empreint de sérénité et d’échange constructif entre l’ensemble des membres fondateurs du réseau.

Cette confiance, a-t-il ajouté, vient confirmer le travail initié par le bureau provisoire et dont les membres du RAFSUD ont été fiers et se sont engagés à accompagner, notant que cette élection illustre l’estime dont jouit les initiatives de solidarité agissante entreprises dans le cadre d’une coopération Sud-Sud effective et visionnaire menée par le Maroc sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI. Et de rappeler que sous l’impulsion de SM le Roi, le Maroc a réussi à mettre en place un écosystème d’acteurs variés engagés dans la coopération Sud-Sud et présent en Afrique pour partager le savoir faire et les expériences accumulées au Maroc tant au niveau des secteurs public et privé qu’au niveau de la société civile.

Rappelons qu’à l’ouverture des travaux de l’assemblée du RAFSUD (organisée du 10 au 12 dans la capitale gabonaise), l’Ambassadeur a fait une allocution dans laquelle M. Methqal a souligné que « depuis l’intronisation de SM le Roi Mohammed VI, la Coopération Sud-Sud est érigée comme axe principal de la politique étrangère du Maroc où l’élément humain est au centre des actions et initiatives » avant de souligner que « cette orientation Royale a permis de créer une réelle dynamique nationale pour la promotion de la Coopération Sud-Sud (CSS) ». Et de noter « qu’en moins de 20 ans, un réel écosystème diversifié, associant à la fois des acteurs engagés dans la promotion de la CSS et incluant(secteur public, secteur privé et société civile) a été mis en place ».Aussi depuis 2011, la CSS a été inscrite dans la dernière constitution adoptée par le peuple Marocain, a-t-il rappelé, relevant que depuis la conférence BAPA+40,le Royaume est très actif dans la mise en œuvre des engagements de la déclaration adoptée par la Communauté Internationale avec à la clé plusieurs initiatives lancées ou en cours. Il a, outre, ajouté que, depuis quelques mois, le Royaume du Maroc, à travers l’AMCI, œuvre pour mettre en place et institutionnaliser un Réseau National des Acteurs de la Coopération Sud-Sud et Triangulaire plus importante et plus efficiente. Le lancement de cet important réseau national est prévu avant la fin de cette année, a-t-il annoncé.

Enfin, M. Methqal a tenu à saluer les autorités gabonaises à leur tête le président Ali Bongo Ondimba pour avoir voulu abriter cette première AG du RAFSUD. Il a appelé à encourager l’initiative de mise en place et de développement du RAFSUD et les actions initiées pour accélérer l’émergence des pays de l’espace francophone. Co-organisée par le bureau provisoire du RAFSUD, la primature gabonaise, le ministère en charge du Commerce et l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), l'AG de Libreville a réuni les responsables et experts de l';administration, les acteurs du secteur privé et de la société civile des pays membres de la Francophonie impliqués dans la coopération tripartite, ainsi que les représentants d’organisations internationales partenaires. A l'initiative du Maroc, l’OIF a appuyé, suite aux concertations régionales pour l'Asie-Pacifique et la Caraïbe, l’Afrique et l’océan Indien tenues respectivement en mai 2017 à Hanoï et en juillet 2017 à Dakar, le lancement officiel du Réseau pour la coopération Sud-Sud et tripartite en juillet 2018, à Rabat. Enfin rappelons que le Maroc est représenté à cette Assemblée générale par une forte délégation conduite par M. Methqal, et comprenant notamment l’ambassadeur du Maroc au Gabon Abdallah Sbihi, et le vice-président de la commission Diplomatie Economique Afrique et Sud-Sud au sein de la Confédération Générale des entreprises du Maroc (CGEM), Moulay Abdelaziz Elalamy.

 

Wolondouka Sidibé

 

Encadré

Actions entreprise