Onglets principaux

Le ministre de l'enseignement supérieur visite le Centre de recherche et de formation en infectiologie de Guinée

Après avoir participé à la cérémonie de présentation des traditionnels vœux du nouvel an à ses collaborateurs, ce mercredi 10 janvier,le ministre en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, M. Abdoulaye Yero Baldé a effectué une visite dans les locaux du Centre de recherche et de formation en infectiologie de Guinée (CERFIG), sis au bloc des professeurs(quartier Donka.)

Composé d’une trentaine de pièces, dont des bureaux, des salles de prélèvements, de consultations, des laboratoires, de formations, ce centre construit en coopération avec la France à travers l’Institut de recherche pour le développement (IRD), est un outil qui permettra désormais aux chercheurs guinéens de mieux prévenir les maladies infectieuses et les épidémies.

 

Parlant de l’objectif de sa visite le ministre visiblement très satisfait a déclaré : « c’est de s’assurer de l’état d’avancement des travaux.Le centre va servir à la recherche, mais également à la formation. Les équipements  de laboratoire vont bientôt arriver, il ya quelques travaux qui ont commencé. Ce bâtiment va servir à la recherche des maladies infectieuses, mais aussi Ebola, parce que je crois que la crise Ebola a été à l’origine de ce centre de recherche et il va nous permettre aussi d’investiguer d’autres maladies infectieuses. »
Le ministre indique « ce n’est pas le seul bâtiment en construction, il y a des surfaces qui sont prévues de l’autre côté et au sein de l’université. Il y a aussi trois autres laboratoires de recherche et de formation qui sont prévus, et lorsque cela sera fait, le président de la République va nous faire l’honneur de venir inaugurer ce bâtiment, parce que c’est lui qui avait fait la pose de la première pierre. »
pour sa part le responsable de ce centre, Dr Abdoulaye Touré, a rappelé que : « les travaux ont commencé au mois de novembre 2016, les travaux ont évolué très rapidement comme vous le constatez, le bâtiment est sorti de terre en moins d’une année et aujourd’hui on l’occupe parce qu’avant le bâtiment on avait des projets, et ces projets ont continué à travailler dessus, en attendant l’inauguration. »
Par rapport à la nouveauté que ce centre va apporter, il a ajouté : « c’est le premier centre de recherche clinique sur les maladies infectieuses, vous avez constaté qu’avant Ebola, il n’y en avait quasiment pas, donc c’est l’un des acquis d’Ebola, on a profité des projets Ebola pour construire ce centre qui est tout nouveau. Il va contribuer au rayonnement de notre faculté de médecine sur la scène internationale dans le domaine de la recherche, mais aussi renforcer les capacités des enseignants chercheurs, en apportant beaucoup de soutiens aux enseignants chercheurs de la faculté de médecine, la faculté des sciences et les anthropologues pour renforcer les capacités à mieux présenter les données et à concevoir des projets de recherche. »affirme le responsable.
Mamadi Oumar Doumbouya pour lematinguinée.com

La parole à ceux qui font l'actualité