Maison de la presse: Amara Somparé souhaite un cadre de concertation permanent avec les journalistes

Le nouveau ministre de la Communication et de l’Information, Amara Somparé a rencontré la presse guinéenne, toute catégorie confondue ce lundi 11 juin 2018 à la Maison de la Presse de Guinée sise à Coleah. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’une prise de contact avec les différentes associations des journalistes en République Guinée.

Au nom des journalistes de Guinée, Amadou Tham Camara, Président de l’AGUIPEL, porte-parole des associations de presse a,  tout d’abord souhaité la bienvenue au nouveau ministre de l’Information et de la Communication à cette maison commune des journalistes. Il a profité de l’occasion pour rappeler au ministre Somparé que la presse constitue le baromètre de la démocratie.
Avant de souligner que les associations des journalistes ont pris récemment contact avec le président de la République,  Pr Alpha Condé pour la tenue de la journée nationale de la presse en Guinée. M. Tham Camara a également expliqué au ministre que la maison qui l’accueil ce jour est en location depuis 2010. C’est ce qui fait que, selon Tham, qu’elle travers d’énormes problèmes pour son fonctionnement, car le prix de loyer ne fait qu’augmenter.
Il a par ailleurs mentionné que de 2010 en 2018, le prix est passé de 8 000 000GNF à 20 000 000GNF. Pour le porte-parole des associations de presse, c’est le lieu de réitéré au gouvernement que, la Guinée doit avoir aussi sa maison de la presse, à l’instar  de certains pays de l’Afrique de l’ouest. Comme le Sénégal, Mali, Côte d’Ivoire pour ne citer que ceux-là.
En s’adressant aux hommes de medias, M. Amara Somparé a expliqué que, sa présence vise à assoir une nouvelle forme et de stratégie de communication au sein des medias publics et privés ; Créer un cadre de concertation permanent afin de s’enquérir des difficultés auxquelles les journalistes guinéens sont confrontés. A savoir harmoniser certains textes qui permettront aux journalistes d’exercer leur métier dans les règles de l’art.
Concernant les doléances posées par les journalistes sur la construction d’une maison de la presse digne de nom, le ministre a évoqué,  que cette question sera discuter pendant le cadre de concertation qu’il souhaite mettre en place bientôt avec les journalistes Guinéens.
Bangoura younousssa