Marche des forces spéciales: Dr Faya Millimono demande au gouvernement de diminuer le nombre des ministères

La marche des forces spéciales a commencé ce mardi 10 juillet 2018 à Conakry, pour réclamer la réduction du prix du carburant à 8.000GNF, récemment augmenté par le gouvernement guinéen à 10.000GNF. Cette décision a été applaudie par la population guinéenne, notamment la jeunesse qui est aujourd’hui oublié par le pouvoir en place. C’est pourquoi, des jeunes de Conakry sont sortis ce mardi pour exprimer leur ras-le-bol au régime d’Alpha Condé qui, depuis son arrivé au pouvoir en 2010, n’a rien fait pour sa population, dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations. Au contraire, le guinéen est plongé dans l’extrême pauvreté ; pas de sécurité, mais aussi la corruption des biens publics bat son plein.

Parmi des manifestants, il y a le BL Dr Faya Millimono qui d’ailleurs, dans intervention demande au gouvernement de diminuer le nombre des ministres du gouvernement.  
« Nous sommes là en tant citoyens. Parce que, c’est tout le peuple qui souffre aujourd’hui  de cette décision du gouvernement, qui a augmenté le prix du carburant, tout en demandant aux citoyens de serrer la ceinture. On demande au gouvernement de diminuer le nombre des ministres de son gouvernement. On n’est là pour dire au gouvernement que, ça suffit. Le premier critère d’un gouvernement, c’est de dépensé ce qu’il a pour sa population... »,explique Dr Faya Milimono, Président du Bloc Libéral (BL).     
De Tannerie jusqu’à Gbèssia Kondébondji, dans la commune de Matoto, en passant Cosa, Bembeto, Bonfi et Matam,  des jeunes sont massivement sortis, pour  rejoindre l’esplanade du 28 septembre où les représentants des forces spéciales vont tenir des discours pour inviter aux autorités guinéennes de réduire immédiatement le prix du carburant à 8000GNF par litre. Au long de la marche, on a constaté des diapositives de sécurités à chaque carrefour.
Bangoura Younoussa pour lematinguinée.com