MESRS : Des étudiants de l’UDECOM en sit-in dans l’enceinte

Ce mercredi 16 mai 2018, des étudiants de l’Université pour le Développement Communautaire (UDECOM) de N’Nzérékoré, ont ténu leur  sit-in  dans l’enceinte du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (M.E.S.R.S). Ces étudiants réclament qu’ils soient rétablis dans leur filière  qui est la médecine générale et non la médecine traditionnelle.

Ils sont tous  boursiers de l’Etat dans cette université, mais ils ne sont pas étudiants de la médecine générale même si cela est écrit sur leurs badges. Ils sont plutôt de la médecine traditionnelle. Mais tout cela a été découvert  suite au  récent recensement biométrique des étudiants en 2017.
Selon eux  , ils ont été trompés par le fondateur de leur Université. Un centre dans lequel est enseignée la médecine traditionnelle alors que, eux voulaient faire la médecine générale.
Interrogé leur porte-parole Mariame Ly précise « L’année passée alors que nous faisions la troisième année, lors du recensement biométrique des étudiants, à notre grande surprise, on se voit rejeté. L’équipe de recensement nous dit carrément que nous ne devrions pas nous recenser en tant qu’étudiants en médecine générale, mais de médecine traditionnelle. Elle (l’équipe NDLR) nous a fait savoir que l’accord signé entre notre fondateur et le ministère de l’enseignement supérieur, c’est la médecine traditionnelle et non générale. Or, sur nos badges, notre fondateur a mis médecine générale pour nous tromper. Nous avons tapé devant toutes les portes sans suite. Nous avons décidé de venir dans la capitale pour voir si on peut avoir un appui de l’autorité pour nous orienter vers une autre université afin qu’on puisse continuer notre cycle. C’est pour cela nous sommes là. On a été trahi par notre fondateur et abandonné dans la rue. On ne mérite pas ça ».
Après  quelques  heures  passées devant leur département de tutelle, certains   d’entre eux ont été reçus par Binko Mady Touré, le secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur, qui lors des entretient  les a promis qu’il  engage à jouer son rôle tout en restant du côté de la vérité.
Aux dires  de Mariame Ly,  M Binko Mady leur a demandé de déposer la liste complète des étudiants au nombre de 25, avec tous leurs renseignements dès ce jeudi.
Alphonse Y