Mines/ La République de guinée vers la transformation de sa bauxite

C’est précisement dans les locaux de son département, que le ministre endes mines, Abdoulaye Magassouba, après plusieurs mois de discussions, a procédé, ce samedi 30 décembre, avec Mme Wu Wei, vice-présidente de la société TBEA, à la signature d’une convention portant sur la chaine de transformation locale de la bauxite guinéenne, soit de la phase de production à celle de transformation.

Dans cette convention, qui s’inscrit dans le cadre des récentes conventions signées entre les deux pays, les différentes parties prenantes se sont engagées à s’accompagner mutuellement, pour une parfaite réussite de cette collaboration. Cette  entreprise chinoise va , à travers ladite convention, allouer à la Guinée environ 3 milliards de francs guinéens, pour une première phase ; créer plus de 10.000 emplois directs et indirects ; et mettre en place des unités de transformation de bauxite et alumine et des fonderies d’aluminium.

 

Parlant de ce projet, le ministre Abdoulaye Magassouba a rappelé : « La société TBEA a manifesté l’intérêt de mettre en place, en Guinée, une chaine de transformation de la bauxite et alumine en aluminium. Lorsque cette volonté a été manifestée, il y a quelques mois, nous avons donc examiné le dossier de près ; nous avons réalisé sur les sites de production dont dispose TBEA, pour nous assurer que les capacités techniques et financières qui étaient déclarées par la société étaient avérées, en Chine déjà, pour que nous puissions nous faire une meilleure opinion de ce que nous pouvions engager avec la société ici en Guinée. »
Citant les détails de cette convention : « A l’issue de ces visites et au terme de plusieurs mois de discussions, nous avons trouvé un accord pour l’exploitation de la bauxite. Parallèlement à cela, la réalisation d’une usine d’alumine et l’engagement de la réalisation d’une fonderie d’aluminium, et tout cela ensemble couvrirait toute la chaine de valeurs. Pour la première fois, nous avons une société qui s’engage d’entrée de jeu, à procéder à la transformation totale de la bauxite en aluminium de base, mais aussi en aluminium de spécialité, qui est utilisé dans le cadre des usines de haute technologie. L’engagement est total dans cette première phase ; sur environ 3 milliards de dollars d’investissements, mais nous avons prévu avec la société d’autres phases, qui permettraient d’augmenter substantiellement ce niveau d’engagement. La société va créer des milliers d’emplois, dans la phase de construction. La société va investir dans un port et contribuer à la construction d’un chemin de fer dans la deuxième phase de réalisation de projet. Normalement, si tout se passe, et nous y travaillerons, la production de la bauxite commencera en 2019 et la production d’alumine en 2021.»
Enfin, il s’est dit être conscient des défis qui les incombent pour voir accompagné cette société, en apportant « tous les supports nécessaires », à la réalisation efficace des activités de cette dernière sur le terrain.
Pour sa part, Mme Wu Wei, vice-présidente de la société s’est dit « très contente de pouvoir participer à ce développement historique en Guinée, avant l’arrivée de 2018, nous avons voulu signer cette convention, qui nous fait profiter, de pouvoir commencer tous les travaux sur place. Nous sommes capables et nous avons envie de réaliser l’accord signé entre les deux chefs d’Etats, lors de la visite en 2016. Donc maintenant, c’est l’heure de commencer.
Mamadi Oumar Doumbouya pour lematinguinée.com