Mines/signature d’un troisième avenant pour la SMD,celle-ci propose des investissements importantes.

La signature d'un troisième avenant pour SMD a été faite ce lundi 22 janvier 2018 dans l’enceinte du ministère des Mines et de la Géologie. 
Avec cet avenant, la Guinée peut se frotter les mains, car elle reprend ses 15% de participation dans dan la société. En plus de cela, la contribution pour le développement local va passer de 0,4% à 1% en 2019, et la taxe superficiaire, qui est aujourd’hui à 5000 mille GNF par kilomètre carré, passe  désormais à 150 dollars US. Ainsi, le gouvernement a voulu que la SMD s’aligne sur les dispositions du code minier.
 

Le ministre des Mines et de le Géologie, Abdoulaye Magassouba, trouve que ce troisième avenant répond aux questions du contenu local et celles liées à la problématique de la préservation de l’environnement. Il affirme que l’Etat va s’assurer du respect des engagements pris par la SMD.
« Ce que la Guinée gagne, c’est l’amélioration de l’impact de la société à travers la contribution pour le développement local, à travers un meilleur respect des dispositions environnementales du code minier, aussi la préservation des emplois et même l’extension des activités de la SMD. Et enfin, bien sûr, la récupération des parts de l’Etat. Cela est important à signaler, parce qu’en 2006, nous avons perdu 15% de notre participation dans cette société sans justification valable. Mais aujourd’hui nous pouvons nous réjouir, grâce aux reformes engagées dans le secteur par le chef de l’Etat. Nous nous réjouissons des engagements pris par la société SMD, et allons nous assurer que ces engagements sont  bel et bien respectés», dit-il.
Evgueny Tulubensky, président du conseil d’administration de la SMD, s’est réjoui de la signature de cet avenant, soulignant que c’est une excellente opportunité pour les deux parties    
«Notre ambition, c’est d’élargir et d’augmenter la production dans les années à venir, avec la signature de cet avenant. Nous avons discuté de beaucoup de choses dans cet avenant. Le renouvellement de la convention minière est une étape importante pour le développement à long terme de notre mine. La Guinée est une région clée. Nous étudions la possibilité d’une exploitation souterraine à Léfa, qui va prolonger la vie de la mine. C’est une excellente opportunité pour les deux parties : Nord Gold et l’Etat Guinéen », affirme-t-il.
Mamadi Oumar Doumbouya pour lematinguinée.com