Ministère de l’Education: le ministre Boureima Condé préside les travaux préparatoires de la rentrée scolaire 2018-2019

Avec les maux qui ont gangrenés le système éducatif guinéen ces derniers temps, les autorités en charge de l’éducation à travers son ministère, les autorités de ce département veulent redorer le blason. Pour y arriver, les cadres du département en collaboration avec ses partenaires, organisent des concertations préparatoires, pour  améliorer la  qualité de l’éducation guinéenne, le ministère en charge de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation  à travers le Comité de Pilotage  de l’éducation organise  une session nationale de concertation sur le préparatif de la rentrée scolaire 2018-2018.  La rencontre s’étend du lundi 03 au 04 septembre 2018 à Conakry.

Et, c’est le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation le général Bouréma Condé représentant du Premier ministre, qui présidé l’ouverture de cette rencontre.
Dans son discours de bien venu,  Mory Sangaré ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation a déclaré aux participants  les thématiques, qui seront abordés au cours de ces deux jours des travaux : « Durant ces deux jours, nous passerons à revue la situation éducative à  la  base et nous nous emploierons à définir de meilleurs  stratégies pour l’atteinte des objectifs d’une éducation de qualité pour tous ».
Parlant de sa pertinence, le ministre Sangaré dira : « La particularité de ressembler l’ensemble des acteurs et des partenaires de l’éducation pour faire du système de l’éducation étant  monteur du progrès de la Guinée ».
De son coté, le représentant du Premier ministre à cette cérémonie  a invité les participants à formuler les recommandations, qui seront  favorables, plus  pertinentes allant dans le sens de la feuille de route du département afin de  permettre de démarrer l’année scolaire sur une base solide ; l’espoir non seulement pour les élèves mais aussi, pour  les parents d’élèves.
Poursuivant, le Général Bouriema Condé  ajoutera que « Cette  initiative rassure le gouvernement sur la fiabilité, la crédibilité et la pertinence des recommandations auxquelles vous allez aboutir pendent vos travaux d’échanges. »