Mon cousin a abusé de moi

Je me nomme Linda, je suis élève en classe de 1ère, j'ai 17 ans. Je tiens beaucoup à mes études. De ce fait, je me suis promise de garder ma virginité jusqu'à l'obtention du Bac. J'avoue que j'étais bien partie pour atteindre mon objectif mais le destin en a décidé autrement.
Tout a commencé le 31 décembre 2014. Ma famille et moi passions les fêtes de fin d'année chez mon oncle. Nous étions au total 8. Après avoir fêté toute la nuit, vers 4h du matin, il ne restait plus que ma cousine Raïssa (18 ans), mon cousin Anderson (20 ans) et moi. Tout le monde était parti se coucher. On parlait tous les trois, on riait.

Raïssa, toujours collée à son téléphone, parlait en même temps à son copain. On était dans le salon. Un peu plus loin, une autre cousine dormait sur un des canapés. Mon cousin aussi était couché dans le sien. J'avais froid, Anderson m'a vu trembler et m'a proposé de me coucher avec lui. Je ne me suis doutée de rien. Par contre lui, avait de mauvaises intentions. Raïssa, étant partie se coucher, je suis restée seule avec lui. Il a commencé à me toucher, je lui ait dit d'arrêter, mais il a continué, il est allé plus loin. Il m'a forcé à faire des choses que je ne voulais pas. Je me suis débatue, mais hélas ! Mes efforts étaient vains. Il a abusé de moi.

Tout ça a duré une vingtaines de minutes. J'ai mis du temps avant de pouvoir me dégager, j'ai pleuré jusqu'au petit matin, je lui ait dit qu'il était devenu fou, et que je ne lui pardonnerai jamais cet acte. Au réveil, je lisais sur tous les visages de la maison, la joie de commencer une nouvelle année dans le bonheur. Pour moi, ce n'était pas le cas, 2015 venait de mal commencé pour moi. Comme d'habitude, l'on se souhaitait les vœux de nouvel an tout en s'embrassant. J'essayait tant bien que mal de cacher mes sentiments pour ne pas gâcher l'atmosphère de la maison.

Nous nous sommes évités Anderson et moi tout au long de la journée. Il paraissait regretter son acte en me jetant quelquefois des regards exprimant de la pitié que je fuyais. En lieu et place des vœux de bonheur, je le maudissait du fond de mon cœur. Au soir de cette journée, mes parents et moi sommes rentrés chez nous comme prévu sans pouvoir leur raconter ce qui s'était passé. Je lui en voulais tellement. A cause de lui j'avais fait une dépression, je ne mangeais presque rien. J'ai fini par tout avouer à ma mère. On a pleuré et parlé longuement. D'un commun accord, on avait décidé de ne rien dire à mon père. Cette histoire lui ferait trop de mal. Il serait en colère et serait capable d'en venir aux main avec Anderson. Cela pourrait provoquer des conflits entre nos deux familles qui sont très proches. En plus, je ne voulais pas que toute la grande famille sache ce qui m'étais arrivé ce 1er jour de l'an.

De retour en cours, ma mère a pris rendez-vous avec la conseillère d'orientation psychologique de mon école. J'y suis allée. En parler m'a beaucoup aidé. Elle m'a conseillé d'en parler à mon père. Au début, j'ai refusé, elle a réussi à me convaincre et j'ai fini par le faire. Comme vous pouvez l'imaginer, la réaction de mon père était telle que je l'avait décrit. C'était vraiment pénible pour lui d'apprendre cette nouvelle. Il y a eu assez de cris et de pleurs. '' Quelle folie ! Je suis dégouté qu'il ait pu me faire ça. Bon sang, il fait partie de ma famille !'' s'écria. Il a traité Anderson de tous les noms et a juré de le faire payer pour cet acte.

Depuis, ça ne va plus trop entre nos deux familles , bien que les parents d'Anderson aient essayé plusieurs fois de régler ce problème. Quant à Anderson , il s'est rendu compte du mal qu'il m'a fait et cherche à présent à me voir et à me demander pardon. Dois-je le rencontrer ? Dois-je lui pardonner ? J'ai recommencé à mieux manger mais je fais des cauchemars, j'y pense souvent... En cours, j'essaie de suivre, ça va. J'ai des problèmes de santé et je dois donc voir très souvent des médecins. Je dois tout le temps prendre des médicaments. Je me demande si j'aurai encore le courage de coucher avec un homme. Pourrais- je oublier ce jour ?