Mondial 2018 : le Maroc s’écroule face à l’Iran (0-1)

Entreprenants en première période, les Marocains ont gâché plusieurs occasions. Avant de baisser d'un ton, puis d'encaisser un but sur une erreur individuelle dans les arrêts de jeu... Catastrophique.

Une absence de vingt ans au plus grand festin du football mondial, cela creuse forcément l’appétit. Pour son retour en Coupe du monde pour la première fois depuis l’édition 1998, le Maroc d’Hervé Renard a attaqué pied au plancher son premier match en Russie dans le groupe B face à l’Iran. Hélas pour leurs fans, les Lions ont fini par faire une indigestion du plat perse qui leur était proposé.

Opposition de style
Les Lions de l’Atlas ont commencé par faire ce qu’il maîtrise le mieux : confisquer le ballon à l’adversaire grâce à un pressing étouffant déployé haut dans le camp adverse, puis construire des attaques placées en multipliant les passes. À la demi-heure de jeu, les hommes d’Hervé Renard affichait une possession de 66% du ballon. Problème, les flèches offensives marocaines ne réussissait pas à concrétiser leurs temps forts. À la 18e minute, une frappe détournée de Hakim Ziyech débouchait sur un énorme cafouillage devant le but iranien. Le ballon arrivait à Mehdi Benatia seul aux six mètres, mais le défenseur voyait sa frappe détournée par Beiranvand, le gardien perse. Amine Harit gâchait lui aussi une belle opportunité en n’enroulant pas assez sa frappe après un raid dans la surface de réparation adverse (30e).