Négociations autour de 8 millions : Oumar Tounkara répond à Kassory Fofana.

Depuis Fria, le premier ministre chef du gouvernement Ibrahima Kassory Fofana a dans sa communication précisé que  son gouvernement a déjà procédé à une augmentation de salaire de 40%, donc pas question de le faire maintenant faute de contrainte budgétaire. Suite à cette sortie médiatique, ce vendredi 12 octobre 2018, Oumar Tounkara du SLECG à  au  sortie de la négociation autour des 8 millions de GNF comme salaire de base a répondu aux propos tenus par le PM.

Selon le premier ministre chef du gouvernement « Dans aucun pays au monde on ne peut procéder à deux ou trois augmentations de salaire dans l’année. Ce n’est pas possible. L’instruction que j’ai du président c’est de faire tout, absolument tout, pour que l’école guinéenne ne soit pas sacrifiée à cause des grèves intempestives. C’est pour cela que nous sommes engagés à tout prix à ouvrir avec ou sans un accord avec les syndicats. Je souhaiterais être clair sur un point»
Et de son côté Oumar Tounkara répond «  Le premier ministre fait son rôle d’administrateur, d’homme politique. Mais pour nous la grève continue tant que les revendications autour de 8 millions, l’Etat ne fait pas de proposition concrètes, la grève continue sur toute l’étendue du territoire national. Et nous disons merci aux enseignants d’observer le mot d’ordre de grève et aux parents de garder les enfants à la maison »
Alphonse Y .