Ouverture des classes en Guinée : toujours pas d’affluence mais plutôt impressionnant dispositif sécuritaire devant les écoles

La reprise effective des cours a raté encore en République de Guinée ce lundi, 08 octobre 2018. De toute vraisemblance, le mot d’ordre de grève du SLECG est respecté à la lettre par les enseignants.
Dans les cinq communes de Conakry, les écoles ont ouvert ses portes mais, il n’y a pas eu d’influence comme attendu. Du collège Gbessia en passant par le lycée Bonfi et celui de Matam, ainsi que le lycée de Yimbaya, dans la commune de Matoto, on  constate d’important dispositif sécuritaire devant la rentrée principale de ces établissements.
Pour l’heure, l’Etat menace des enseignants de procéder à un contrôle physique pour pouvoir  sanctionner les absents. Malgré ces menaces, les enseignants  sont déterminés à poursuivre cette grève jusqu’à la satisfaction de leur revendication qui tourne autour de 8 millions de francs guinéens comme salaire de base pour les enseignants.
A signaler que les négociations entre le gouvernement et le SLECG sont aux arrêts. Nous y reviendrons.
Un costat de Younoussa Bangoura