PLAN/DEVELOPPEMENT : les retombées du PNDES selon Mama Kany Diallo

Ce lundi 11 mars 2019, la ministre du plan et du développement économique, Mama Kanny Diallo a conféré avec la presse. Il a été question des acquis et les perspectives de son département. A l’occasion, elle a indiqué les retombées du Plan national de développement Economique et Social (PNDES) entamé en 2016. Extrait de son discours

 « Selon les données de l’Institut National de la Statistique, le Produit Intérieur Brut (PIB) a progressé de 10,8% en 2016, à 13,4% en 2017. Ce qui est bien au-delà des prévisions. Les perspectives pour 2018, en attendant les chiffres définitifs, sont également bonnes. Si cette tendance est maintenue, le pari d’un taux de croissance à deux chiffres serait gagné sur toute la période couverte par le PNDES.
  Ces résultats, traduisent une stabilité du cadre macroéconomique.  A cela, il faut ajouter des efforts d’investissements sans précédent sur la période 2016-2017 (36% du PIB dont 29% d’investissements privés), sous-tendus par une conduite efficace des réformes structurelles dans les secteurs de forte croissance comme les mines, les BTP, les infrastructures routières et énergétiques. 
 Par comparaison, avec le taux de croissance démographique de 2,9%, cette dynamique signifie une augmentation du revenu par tête de plus de 9% l’an, et par conséquent, un début d’amélioration des conditions de vie des populations.
 Quant aux principaux indicateurs démographiques et de santé Indice synthétique de fécondité 5,1%en 2012 contre 4,8 %en 2018, pourcentage d’enfants ayant commencé une vie procréative qui était de 34% en 2012 est passé à 26% en 2018.  Le pourcentage de femmes utilisant une méthode de contraception moderne qui était de 4,6% en 2012 arrivé à 10,6% en 2018. Le Taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans 12, 3%0 en 2012 est à 11,1% en 2018. Le taux de mortalité infantile qui était de 67% en 2012 était à 66% en 2018.  Le taux de mortalité juvénile passe 60% en 2012 à 48% 2018.
Le pourcentage de femmes bénéficiant de soins post-natals est passé de 45% en 2012 à 55% en 2019. Tandis que le pourcentage de femmes accouchant dans une structure sanitaire est passé de 40% en 2012  à 53% en 2018.
Alphonse  Y