Politique : Kemoko Camara président du Mouvement Vers l’Avenir ’’les jeunes ne doivent plus se laisser manipuler par les cobayes politiques’’

Joint au téléphone ce jeudi par notre rédaction, ce jeune meneur d’un mouvement qui plaide en faveur de la paix, s’est prononcé sur la situation sociopolitique de notre pays.

Lematinguinee.com : Quelle est votre lecture de la situation sociopolitique de la Guinée » » ?

Kemoko Camara : « je crois toujours que la jeunesse doit prendre conscience, de n’est pas suivre la politique politicienne. Je ne vois pas aujourd’hui un danger majeur, à partir du moment où le FNDC a perdu son pilier principal qui n’est autre que Cellou Dalein Diallo, donc ça veut dire que c'est un mouvement qui ressemble à une plante sans racine. L’UFDG a compris que la politique de la chaise vide n’arrange plus. La plupart de ces jeunes qui sortaient  pour manifester étaient de l’UFDG, donc le FNDC ne peut plus mobiliser, c’est cela la réalité, donc il n’y a pas d’enjeu majeur pour faire tomber le pays dans une éventuelle crise. Du côté de la mouvance, je vois toujours sur les réseaux sociaux cette histoire de troisième mandat, il est important de rappeler qu’il n’y a pas de troisième mandat, mais plutôt un premier mandat éventuel de la quatrième république, la loi est claire » explique-t-il.

Lematinguinee.com : En tant que président d’un mouvement qui conscientise les jeunes à travers les activités socioéducatives, quelles sont les activités prévues pour cette période importante dans l’histoire politique de notre pays ?

Kemoko Camara : « Nous comptons porter un message de paix, j’ai toujours dit aux jeunes de refuser la manipulation des cobayes politiques, notamment les vieux qui appellent au communautarisme. Je dis toujours aux jeunes de suivre l’exemple de Toma Sankara je cite ‘’les jeunes pervers peuvent devenir vieux pervers, donc il ne sert à rien de suivre le conseil d’un tel vieux’’. Les jeunes doivent comprendre que ce sont eux qui vont payer la lourde tribu. Je dis donc aux jeunes de n’est pas suivre les politiciens qui n’ont que programme politique la haine et la violence comme projet de société. Nous comptons organiser le 27 septembre prochain un meeting de sensibilisation et une lecture de saint coran pour la paix » conclu-t-il.

Daouda Yansane